fbpx
Buzz
Partager sur

Akhenaton : il réagit après la polémique sur Booba et Maître Gims

Akhenaton : il réagit à la polémique sur Booba et Maître Gims

Après ses déclarations sur Booba et Maître Gims, Akhenaton a tenu à réagir à la polémique naissante. Il souligne que ses propos n'étaient pas un clash, contrairement à ce qui est évoqué dans la presse et sur les réseaux sociaux

Depuis ce week-end,Le rappeur a tenu à réagir. Accablé par les polémiques et les réactions autours de ses déclarations sur Booba et Maître Gims, Akhenaton a précisé que ses propos ne visait pas un clash. Sur son compte Facebook, il clarifie sa position.

Cela commence sérieusement à me fatiguer que chaque fois que je m’exprime sur le Rap français, mes propos sont suffisamment mal retranscrits (je pense maladroitement par Voici) ou légèrement déformés (volontairement par les sites et journaux qui ont extrait cette réponse pour faire du bruit), et ça c’est plus grave, afin que le sens soit complètement différent de mon propos, et que mon interview réponde à la caricature du « clash » que se font certaines personnes sur le rap ou pire, réponde à leur recherche pathétique de « buzz » […]Tel que cela est écrit dans l’article, j’ai l’air d’être un gros prétentieux aigri, pire qu’un juge, le grand président du rap qui détient la science infuse du hip hop!

Akhenaton en a assez que l’on déforme ses propos

Akhenaton précise que lors de son entretien avec Voici, il a indiqué qu’il n’écoutait que du rap américain, et que selon lui, le rap français et américain se rapproche désormais de la pop. Toutefois, il indique que ses propos ne sont pas des critiques envers cette évolution de la musique. Des propos déformés, qui l’ont amené à pousser ce coup de gueule. Ma colère est à la mesure de mes propos supposés, je me permettrais donc de serrer les mains de Sexion d’assaut, Black M et Gims quand je les croise et de les insulter ensuite dans la presse. Si c’était le cas, je ne pourrais pas me regarder dans une glace !!!!!

Akhenaton : virulent envers les médias

Dans cette mise au point, les médias et journalistes en prennent aussi pour leur grade : J’en ai assez que des personnes qui rêvent de dire du mal de certains artistes utilisent ma bouche pour le faire, assez que pour vendre de la pub et faire du clic, des « journalistes » attendent comme des morts de faim que je défonce dans leur article Booba, Rohff, La Fouine ou Sexion d’assaut, ce n’est pas la première fois.[…] Donc, à l’avenir, je ne répondrai PLUS JAMAIS à la question « que pensez vous du rap français aujourd’hui ? ».

D’autant que le rappeur du groupe IAM, en pleine promo de son cinquième album, n’avait pas besoin d’un tel buzz. Akhenaton n’est pas un adepte des clash et le prouve une fois encore par cette déclaration.