Buzz
Partager sur

Les Anges 5 : le bookeur de Nabilla accuse le patron du club de « dire n'importe quoi pour faire du buzz »

Les Anges 5 : le bookeur de Nabilla accuse le patron du club de « dire n'importe quoi pour faire du buzz »
Partager
Partager sur Facebook

« MCE » vous en avait parlé, Nabilla aurait une nouvelle fois planté une boîte de nuit et cette fois-ci c’est le patron de la discothèque du Pont-l’Abbé qui en a fait les frais. Aujourd’hui, le bookeur de la bimbo accuse le patron du club de « dire n’importe quoi pour faire du buzz »

Ce week-end Nabilla, accompagnée de son homme Thomas, aurait de nouveau planté une boite de nuit dans le Finistère, le Pont-l’Abbé. Le patron du club aurait pourtant utilisé tous les moyens pour accueillir la belle.

En effet, il lui aurait remis les 6000 euros demandés et aurait même loué un minibus pour venir la chercher à Paris. Mais selon le journal Ouest France Nabilla, trop fatiguée aurait refusé de se rendre au Pont-l’Abbé. Propos démentis par le bookeur de notre it-girl nationale qui s’est confié au magazine Closer.

« Ca craignait pour leur sécurité »

Soltana le bookeur de Nabilla a donné sa propre version des faits et a raconté, En arrivant là-bas à 3h30 du matin, il y avait des grosse bagarres. Les pompiers et les gendarmes étaient déjà sur place pour régler la situation et a ajouté J’ai donc appelé Nabilla et Thomas pour leur dire de ne pas venir et de rester à l’hôtel car ça craignait pour leur sécurité.

Lorsque le bookeur a annoncé au patron du Pont-l’Abbé que le couple phare des Anges 5 ne pouvait pas se rendre à l’évènement, la situation a alors dégénéré.

« Il a donné le numéro de sa chambre et a demandé à tous les clients présent d’y aller »

Soltana a alors expliqué, Quand je l’ai expliqué au patron du club, il n’était pas content et ne voulait pas comprendre, il a donc pris le micro et annoncer que Nabilla ne viendrait pas et qu’elle logeait dans un hôtel à côté et a ajouté, Il a donné le numéro de sa chambre et a demandé à tous les clients présent d’y aller.

S’en est suivi une véritable cohue dans l’hôtel. Le bookeur a témoigné Nabilla était morte de trouille. Il a fallu que je reste devant la porte de sa chambre pour faire barrage. C’était très dangereux. et a même accusé le patron du club de dire n’importe quoi pour faire du buzz.

Alyssa Rakvo