fbpx
Buzz
Partager sur

Au Vatican, les prêtres téléchargent illégalement des films porno

Depuis l’effervescence d’Internet, le porno streaming fait partie du top 50 des sites les plus consultés du web… Et les prêtres du Vatican n’échappent pas à la règle ! Décidément, la chair est bel et bien faible

Le blog d’informations dans le partage des fichiers TorrentFreak a mené l’enquête sur les habitudes de téléchargement au Vatican. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la surprise fut de taille : de nombreux films porno, dont un nommé « Russian Slaves », sont téléchargés dans la ville-État papale. Des goûts pas très catholiques en somme.

Télécharger illégalement des produits, c’est du vol. Et les hommes d’Église ne sont pas censés s’adonner au larcin, même virtuel ! Mais l’enjeu de cette découverte est sans doute la question de la sexualité au sein de l’Église. Est-il préférable d’avoir une vie sexuelle épanouie, sans tabou, ou être placé dans la frustration et être convaincu dans sa foi d’être un homme sans désir ?

Humain, trop humain

Repris par le magazine Slate, le père jésuite Antonio Spadaro a tenté d’expliquer ces téléchargements illégaux en disant qu’ils encourage[nt] la créativité et le partage et s’oppose[nt] aux modèles de contrôle, de concurrence et de propriété privée. Subversifs les prêtres ?

Dans tous les cas, cette drôle de découverte ne fait que refléter la dure réalité : loin d’être des demi-dieux, les hommes d’Église sont des êtres humaines nés avec un organisme identique au commun des mortels. Et frustrer les besoins naturels peut engranger des effets pervers.
Concernant les films porno, il n’y a finalement aucun mal à se faire plaisir tout seul. Et si même les hommes mariés le font, pourquoi pas les prêtres ?

Manon Monmirel