fbpx
Buzz
Partager sur

Coupe du Monde 2014 : le match de tous les records

Coupe du Monde 2014 : le match de tous les records

Le Brésil s'est fait sortir hier de sa Coupe du Monde 2014 par une Allemande qui n'a pas fait de sentiments. 7-1, un score record à ce stade de la compétition. Et des records, il y en a eu sur la pelouse

Ils rêvaient de marquer l’histoire. Accrocher une sixième étoile sur leur blason, 12 ans après leur dernier succès. Mais, face à son public, les Brésiliens se sont inclinés dans les grandes largeurs en demie-finale de la Coupe du Monde 2014 face à une Allemagne en état de grâce. Sept buts encaissés, un seul but marqué, la fessée est historique. Le match restera dans toutes les mémoires, mais aussi dans le livre des records.

Des buts qui valent cher

Et on commence par le score. C’est le plus gros écart jamais enregistré à ce stade de la compétition. Le précédent datait de 1954, pour une victoire 6-1 de l’Allemagne, déjà, face à l’Autriche. La Mannschaft jouait alors sous les couleurs de la RFA. C’est aussi la plus lourde défaite du Brésil. Les auriverde avaient déjà perdu un match 6-0 face à l’Uruguay, c’était en 1920 en Copa Americana. L’Allemagne, en revanche, est habitué à ce genre d’exploit, puisqu’il s’agit de la troisième fois qu’elle inscrit au moins sept buts dans un seul match. La dernière fois date même de 2002, avec une victoire facile 8 à 0 contre l’Arabie Saoudite.

Les Allemands sont d’ailleurs devenus, avec ce match, les recordmen du nombre de buts inscrits en Coupe du Monde avec un total de 223. Ils passent devant leur victime du jour, 221 pions au compteur. Cette large victoire leur permet de disputer leur huitième finale, également un record. Jusque là, ils le codétenaient avec…le Brésil. Mais les cariocas avaient fait preuve de plus d’efficacité, avec cinq titres contre trois.

Enfin, un homme est devenu hier le meilleur marqueur de l’histoire en Coupe du Monde. Il s’agit de Miroslav Klose, qui a fait trembler les filets pour la seizième fois, et dépasse donc Ronaldo. Il pourrait même améliorer la marque en finale. Il ne dépassera pas, en revanche, le meilleur buteur sur une seule Coupe, celui-ci étant toujours détenu par (cocorico) le Français Juste Fontaine et ses 13 réalisations en 1958. L’Allemagne ne battra pas non plus le record de la plus grosse différence de but, codétenue par la Hongrie (9-0 face à la Corée du Sud en 1954, puis 10-1 face au Salvador en 1982) et la Yougoslavie (9-0 face au Zaïre en 1974). Il leur reste donc encore des objectifs à faire tomber. Cela promet pour la finale.