fbpx
Buzz
Partager sur

Rohff avoue : « oui c’est vrai, j’ai mis des coups » au vendeur de la boutique de Booba

Rohff avoue : « oui c’est vrai, j’ai mis des coups » au vendeur de la boutique de Booba

Le rappeur Rohff a avoué avoir porté des coups aux vendeurs de la boutique de son rival Booba, lors d'une bagarre en avril dernier

On en sait désormais plus sur la bagarre qui a éclaté dans la boutique Ünkut ( la marque de Booba Ndlr) le 24 avril dernier. Le rappeur Rohff s’est rendu dans la boutique de son rival, en compagnie de plusieurs personnes. Une bagarre a alors éclaté. Lors de cette altercation, le vendeur de la boutique, âgé de 19 ans a été tabassé par tout ce monde. Un passage a tabac qui lui a valu un traumatisme crânien, et quelques jours de coma.

Rohff reconnait avoir donné des coups

Alors qu’il a longtemps nié son implication dans les blessures du jeune homme, Rohff, mis en examen pour violences volontaires et placé sous contrôle judiciaire, avoue avoir donné des coups au jeune homme, selon Le Parisien. Il va ainsi à l’encontre de sa première audition, dans laquelle il déclarait aux enquêteurs qu’il n’avait donné qu’une « grande baffe » au vendeur.

Oui, c’est vrai, j’ai mis des coups. Je ne vous ai pas dit la vérité parce que je ne veux pas que l’on croit que ce sont ces coups qui ont mis Papys (le surnom de la victime) dans cet état (…) Ce que vous voyez sur cette vidéo, on peut penser que c’est très violent, ce qui est vrai. Cependant, même si je lui donne des coups de poing et de pied, je ne l’ai jamais touché au visage, à part la gifle au départ , a indiqué Rohff, confronté à des vidéos de la scène.

Le clash entre Rohff et Booba à l’origine de la bagarre

Le rappeur, qui nie toujours connaître les autres personnes qui ont passé à tabac le jeune vendeur, conclue : Il n’y avait aucune préméditation, c’était une bêtise spontanée . Cette altercation tragique s’est déroulée à la suite de sa rivalité avec Booba. Les deux rappeurs ont défrayé la chronique l’an dernier. Leur clash a fait la Une des médias. Rohff avait alors décidé de régler ça d’homme à homme dans la boutique de Booba.