fbpx
Buzz
Partager sur

Horrible découverte d'une souris dans une boîte de haricots verts (vidéo)

Horrible découverte d'une souris dans une boîte de haricots verts (vidéo)

Un homme de 36 ans a découvert une souris morte dans une boîte de haricots verts vendredi dernier. Il l’avait achetée la veille dans un magasin Proxi (enseigne du groupe Carrefour) situé rue d’Alésia dans le XIVe arrondissement de Paris

Cette écœurante découverte s’ajoute à la (longue) liste des scandales alimentaires que nous connaissons cette année. C’est le Parisien qui révèle l’information selon laquelle une souris naine de trois centimètres se trouvait dans une boite de conserve de la marque « Grand Jury » (propriété du groupe Carrefour).

Antoine, 36 ans décrit la scène au quotidien parisien Je voulais concocter un bon petit dîner, sain et équilibré, à ma compagne et ma fille de 2 ans. Et voilà qu’au fond de ma casserole, dans laquelle je viens de verser les légumes, je remarque une étrange masse sombre. Lorsque j’ai compris ce que c’était, j’ai été submergé par un sentiment de dégoût, j’avais l’impression d’être souillé.

Carrefour est prévenu

Déjà visé par le scandale de la viande de cheval, la marque « Grand Jury » n’arrange pas son cas avec cette histoire. Le père de famille s’est décidé à prévenir le service consommateur une fois remis de ses émotions. Dans son interview au Parisien, l’ingénieur se confie : j’ai mis du temps à me décider à appeler le service consommateur car j’étais tellement sous le choc que je ne voulais plus parler de cette histoire. Mais avec tout ce qui se passe en ce moment dans l’industrie agroalimentaire, je voulais qu’ils sachent qu’un de leurs fournisseurs a commis cette erreur, pour qu’ils fassent plus attention à l’avenir.

Le groupe Carrefour a immédiatement ouvert une enquête pour déterminer l’origine de cette erreur. D’après les informations du journal, la conserve proviendrait d’une entreprise basée à Bergerac (Dordogne). Même si Antoine n’attendait rien de particulier en matière de dédommagement, la société lui a fait parvenir un panier de produits frais et une bouteille de champagne pour se faire pardonner. L’occasion pour lui de jeter ses dernières conserves de la marque.


Une souris dans mes haricots par leparisien

J. L.

Photo CC @Marie-Pia Rieublanc /LeParisien