fbpx
Buzz
Partager sur

Le Mag d’NRJ12 : Kevin Vatant confie à propos de son éviction, « c’était une super expérience, il n’y a pas de rancœur »

Le Mag d’NRJ12 : Kevin Vatant confie à propos de son éviction, « c’était une super expérience, il n’y a pas de rancœur »

Dans une interview pour le site Youngo, Kevin Vatant est revenu sur son éviction du Mag d’NRJ12

C’était la mauvaise nouvelle de cette année 2015 pour les fans du Mag d’NRJ12. La chaîne a décidé d’évincer Cynthia Brown et Kevin Vatant de l’émission. La direction ne leur a pas vraiment donné de raisons mais leurs remplaçants sont déjà connus. Il s’agit de Maeva de L’Île des Vérités 4 et Siham Bengoua des Princes de l’amour 2. Kevin Vatant est revenue sur cette annonce dans une interview accordée au site Youngo.

Kevin Vatant ne comprend pas

Perdu. C’est le mot qui caractérise le plus Kevin Vatant depuis quelques jours. En effet, l’ex chroniqueur du Mag d’NRJ12 ne comprend pourquoi la chaîne l’a remercié. Il a expliqué dans une interview pour le site Youngo : Mon étonnement ne serait pas aussi gros si je connaissais leurs raisons. Tout s’est toujours extrêmement bien passé sur Le Mag depuis mon arrivée il y a plus de deux ans. A l’époque, c’était le directeur des programmes Stéphane Joffre-Roméas qui m’avait proposé de rejoindre l’émission. Le contenu a toujours été donné en temps et en heure, puis remodifié selon la ligne éditoriale de notre rédacteur-en-chef. J’ai toujours rendu un contenu qui était satisfaisant d’après ce qu’on me disait. Tout s’est donc extrêmement bien passé jusqu’au jeudi. Je suis très étonné. La production a certainement voulu me souhaiter ses voeux de fin d’année d’une façon originale.

En revanche, Kevin Vatant n’éprouve aucune rancœur : C’était une super expérience, avec des rencontres qui sont devenues des amitiés : Cynthia, Caroline Receveur, Ayem avec qui j’ai gardé de très bons contacts, Anthony Ruiz qui est encore là… On a beaucoup de souvenirs en commun sur les tournages du Mag, notamment à l’extérieur quand on faisait des avants-premières ou des soirées karting. Je n’ai absolument aucun mauvais souvenir. Ça m’a permis d’évoluer, de grandir. Faire une émission de télé n’est pas si simple que ça, encore moins être en direct. Il n’y a pas de rancœur. Je vais toujours de l’avant.