fbpx
Buzz
Partager sur

La France a un incroyable talent : Gilbert Rozon explique, « je ne voulais pas revivre ce que j’ai vécu sur d’autres saisons »

La France a un incroyable talent : Gilbert Rozon explique, « je ne voulais pas revivre ce que j’ai vécu sur d’autres saisons »
Partager sur Facebook

Gilbert Rozon a expliqué au site Toutelatele que cette année, il ne « voulait pas revivre ce qu’il a vécu sur d’autres saisons »

Il est l’emblème de l’émission. Le membre du jury, Gilbert Rozon, est juré de La France a un incroyable talent depuis la première édition. Il a connu plusieurs collègues de travail mais cette année, il ne souhaitait pas revivre ce qu’il avait vécu sur les autres saisons, d’après ses propos dans une interview accordée au site Toutelatele.com.

Gilbert Rozon souhaitait un renouveau pour l’émission

Pour ne pas se lasser, il faut changer les choses. C’est ce qu’a expliqué Gilbert Rozon dans une interview accordée au site Toutelatele.com : Je connaissais Giuliano, avec lequel j’ai un projet, mais je ne savais pas du tout qu’il allait intégrer le jury. Au mois de juin dernier, on m’avait demandé de venir en urgence pour donner mon sentiment sur les nouveaux jurés, qui étaient sur le point de signer leurs contrats. Il y a eu des discussions, car je ne voulais pas revivre ce que j’ai vécu sur d’autres saisons. Chacun de nous doit compléter l’autre. C’est comme une équipe de foot. Imaginez que sur votre ligne d’attaque, il n’y ait pas d’attaquant ! Ça s’est passé avec Smaïn. Je me suis retrouvé à jouer tous les rôles, à devoir être dur, gentil, à tout faire ! Et ce n’était pas moi. Je suis naturellement quelqu’un d’assez direct. Je voulais redevenir moi-même, et que quelqu’un vienne arrondir les angles. La complémentarité du groupe est très importante. Et puis on ne couche pas ensemble (rires), mais il faut s’entendre tout de même ! On passe des dizaines d’heures ensemble

Même après neuf saisons, Gilbert a expliqué qu’il arrivait toujours à être surpris par les candidats : Oui ! Cette émission, j’aurais aimé l’inventer. Elle correspond parfaitement à mes goûts. L’éclectisme est quelque chose de profondément ancré chez moi. Je n’aime pas être enfermé dans des chapelles, comme ces gens qui n’aiment que l’opéra, le cinéma ou le théâtre. En plus, ils méprisent les autres formes de culture. J’aime me balader un peu partout. Je suis aussi très attaché à la forme du musical, le fait de passer d’un numéro à un autre. C’est une forme à la fois très ancienne et très moderne.