fbpx
Buzz
Partager sur

Ligue 1 : l’incroyable surplace du PSG

Ligue 1 : l’incroyable surplace du PSG

Dimanche soir face à Monaco, le PSG a une nouvelle fois concédé le nul après avoir ouvert la marque. Une habitude qui commence à sérieusement inquiéter les dirigeants

La situation comptable du PSG en ce début de saison peut sembler paradoxale. Le club de la capitale est, à ce jour, la seule équipe invaincue en championnat. Sa défense est la deuxième meilleure avec seulement six petits buts encaissés. Et pourtant, Paris pointe à la troisième place du classement, et accuse déjà un retard conséquent de sept points sur l’OM, la surprise de cette première partie de championnat.

Hier soir, les joueurs avaient l’occasion de confirmer les belles promesses entrevues mardi en Ligue des Champions face à Barcelone, et de ravir la seconde place à des Bordelais en plein doute et défaits à Reims. Malheureusement, face à Monaco, ils ont une fois de plus concédé le nul, après avoir ouvert le score. C’est la sixième fois cette saison qu’ils partagent les points, une tendance qui commence à faire gronder au sein du club.

Pastore : « C’est comme ça à tous les matchs »

En ouvrant le score à la 71ème minute sur un but de Lucas, le PSG pensait pourtant avoir fait le plus dur, après une première heure de jeu de haut niveau mais équilibrée. Pourtant, pour la quatrième fois cette saison, la troisième en Ligue 1, Paris a encaissé un but qui le prive des trois points. Ce fut le cas à Rennes et à Amsterdam, et face à Lyon et donc Monaco hier soir. Une habitude qui pèse forcément sur le moral des joueurs.

Dans les dernières minutes, tout le PSG pensait que Monaco allait marquer, a reconnu Javier Pastore au micro de l’Équipe. Alors forcément, l’équipe adverse marque. En marquant ce deuxième but, on aurait été plus tranquilles. Sauf qu’hier, une nouvelle fois, l’absence de Zlatan Ibrahimovic s’est fait sentir. L’attaquant Suédois est responsable d’un tiers des buts marqués par le PSG. Et il est absent depuis déjà quatre rencontres. Cavani, une nouvelle fois, a fait preuve de maladresse et a manqué de présence face au but. Annoncés une nouvelle fois favoris de la Ligue 1 grâce aux milliards des Qataris, le PSG a pour l’instant bien du mal à démarrer son championnat.