fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta : Martin explique, « après l’aventure, le corps reste traumatisé »

Koh-Lanta : Martin explique, « après l'aventure, le corps reste traumatisé »

Comme Teheiura, Martin a été éliminé vendredi dernier. Il s’est confié sur son aventure au site Télé-Loisirs

Koh-Lanta, est une aventure spéciale, très spéciale même. L’émission n’a rien à voir avec les autres téléréalités. Les candidats sont livrés à eux-mêmes et bien qu’ils soient aidés de temps en temps, ils doivent survivre. Ce n’est pas Martin qui va dire le contraire. Interviewé par le site Télé-Loisirs après son élimination de Koh-Lanta, l’aventurier a expliqué que même « après l’aventure, le corps restait traumatisé ».

Martin explique qu’après Koh-Lanta, le corps reste traumatisé

Il ne suffit pas de partir faire Koh-Lanta pour perdre du poids. En effet, même si l’aventurier perde énormément de poids durant l’aventure, à leur retour, le corps ne comprend plus le changement d’alimentation et il est très facile de s’engraisser. C’est ce qu’a expliqué Martin durant une interview accordée au site Télé-Loisirs : Pour le Koh–Lanta à Raja Ampat, j’ai mis deux mois à m’en remettre, et après ça a été très compliqué, ça a pris des années. Pour celui-ci, j’ai pris un mois pour reprendre mes kilos mais le corps reste traumatisé quoi qu’il arrive… Le gros problème maintenant, c’est qu’on fait le yoyo : si une semaine je me fais plaisir je vais prendre 4 ou 5 kilos et si je fais très attention je vais perdre 4 ou 5 kilos. Ce n’est pas bon du tout. Ce n’est pas du fake et ce n’est pas évident. On met du temps à s’en remettre..

L’aventurier a également expliqué qu’il n’était pas prêt à repartir tout de suite pour une troisième saison : Non, je ne repars pas, à court terme : je rentre à peine, je ne peux pas repartir, ce n’est pas possible. Quand je suis rentré de Raja Ampat en 2011, je me suis dit « Plus jamais ! ». Il faut être maso pour aimer ça, c’est extrêmement difficile. Sauf que quand la production m’a appelé pour revenir, j’ai répondu « bien sûr ». Pourquoi les autres veulent tous repartir ? Parce que ce que l’on vit est tellement intense, les émotions sont tellement fortes, c’est tellement puissant, que seuls nous pouvons seulement comprendre ça. Chaque année au mois de septembre, on se fait un week-end tous ensemble, on se donne des nouvelles, on se revoit : un lien s’est créé. Ce n’est pas par hasard.