fbpx
Buzz
Partager sur

Touche Pas à Mon Poste : L'intermittente de D8 s'insurge, "il n'y a aucun respect humain. On nous prend, on nous jette"

Dernièrement, Touche Pas à Mon Poste avait été interrompu par une intermittente de la chaine D8. Dans un interview aux Inrocks, Sophie Tissier, 34 ans, s’explique

Elle a fait une apparition très remarquée dans Touche Pas à Mon Poste. Sophie Tissier, intermittente sur D8, avait interrompu une partie de l’émission de Cyril Hanouna, lorsque le politicien, Jean-Luc Melanchon, était invité. La jeune femme avait dénoncé la baisse des salaires des intermittents depuis le rachat de la chaine par le groupe Canal +.

Si je suis intervenue de cette manière pour dénoncer des baisses de salaires, c’est que la direction de D8, notre employeur, nous a traité avec beaucoup de mépris. Ce mépris m’a amené à pousser ce coup de gueule, car je n’ai pas vu d’autres issues. J’ai subi une baisse de salaire à partir de mai de 22 %. confie t-elle dans un interview aux Inrocks.

Un statut précaire

Sophie Rellier est une mère célibataire de 34 ans. Depuis deux ans et demi, elle travaille sur D8 et se charge du prompteur. Généralement, le matin, je travaille sur Le Grand Huit avec Laurence Ferrari, je commence à 9 heures, puis le direct se termine à 12h15. Je reprends ensuite avec Touche pas à mon poste à partir de 15h30 jusqu’à 20h30. explique t-elle. Également comédienne, elle vit de plus en plus dans la précarité et a beaucoup de mal à gérer sa vie familial. En apparence, “l’intermittence” semble sympa, mais en réalité, nous devons subir de nombreux inconvénients, on peut être viré du jour au lendemain. Si je suis malade, je dois aller bosser, si ma fille est malade, c’est pareil. Si je plante une émission, on ne me fait pas de cadeau. Là j’ai pris un gros risque oui, car j’en ai ras le bol, j’en ai marre de subir, j’aimerais qu’on reconnaisse nos droits, et surtout, qu’on nous traite humainement. dénonce t-elle aux Inrocks.

Pour le moment, la direction de D8 ne l’a toujours pas contacté par rapport à son geste mais Sophie Tissier dénonce le climat froid qui existe au sein de la chaine et la possibilité qu’elle soit virée du jour au lendemain. Des personnes qui travaillent depuis des années sont virées du jour au lendemain par textos ! Ça se passe régulièrement. Il n’y aucun respect humain. On nous prend, on nous jette. Ça les arrange. Canal a d’ailleurs déjà été condamné plusieurs fois. Tout le monde subit des pressions. Tous ont peur de se faire virer. Le climat n’est pas serein.

E.L.H.