fbpx
Buzz
Partager sur

Coupe du Monde 2014 : la défaite dans la peau

Coupe du Monde 2014 : la défaite dans la peau

Éliminé de la Coupe du Monde 2014 suite à la défaite de son équipe face au Brésil, le Chilien Mauricio Pinilla a choisi d'immortaliser son match d'une bien étrange façon

Alors que les quarts de finale de la Coupe du Monde 2014 débuteront vendredi, 24 des 32 équipes engagées sont déjà rentrées chez eux. Certains ont pris la défaite avec philosophie, d’autres resteront marqués à vie. C’est le cas de l’attaquant du Chili Mauricio Pinilla.
Après une phase de poules réussie, qui les a vu notamment éliminer l’Espagne championne du monde en titre, son équipe s’est faite sortir au stade des huitièmes par le Brésil, pays organisateur. Une défaite qui aurait pu être évitée si sa frappe magnifique, en fin de rencontre, avait trouvé la lucarne de Julio Cesar au lieu de s’écraser sur la barre transversale. Alors, pour commémorer ce geste, il a décidé de se faire tatouer.

À un centimètre du bonheur

Et tant qu’à faire, autant voir les choses en grand. Il a ainsi fait reproduire l’action en question dans son dos, histoire sans doute de ne pas avoir à y faire face tous les jours. On y voit le ballon rebondir avec fracas sur la barre transversale, sous les yeux d’un gardien de but impuissant. Une œuvre d’art qu’il a même fait légender. La mention « One centimeter from glory » (À un centimètre de la gloire) donne une idée de la frustration du joueur, passé tout près de devenir le héros de toute une nation.

Il ne s’est pas arrêté là, décidant de compléter l’œuvre par un autre tatouage, sur son visage cette fois. La mention « Blessed for life » (béni pour la vie) est désormais gravée à vie sur ses tempes. On n’ose pas imaginer ce que Pinilla se serait fait tatouer en cas de victoire du Chili dans cette Coupe du Monde 2014.