Buzz
Partager sur

Inde : il divorce car il ne supporte plus l’appétit de sexe insatiable de sa femme

Inde : il divorce car il ne supporte plus l’appétit de sexe insatiable de sa femme
Partager
Partager sur Facebook

Un indien a obtenu le divorce après s'être plaint de l'appétit de sexe insatiable et excessif de sa femme. Elle le forçait à faire l'amour au point de le conduire à l'hôpital

Un indien est parvenu à obtenir le divorce avec sa femme après s’être plaint de ses sollicitations au sexe à répétition. L’homme commençait à se sentir en danger tant sa femme n’avait de cesse de lui demander d’avoir des rapports sexuels de plus en plus fatiguant. Lorsqu’il a demandé à entamer la procédure de divorce auprès du tribunal de Bombai, il a indiqué qu’elle se faisait de plus en plus autoritaire et agressive. Selon lui, depuis leur mariage en avril 2012, elle ne cessait de le harceler avec ses envie de sexe harassantes et permanentes.

Des rapports sexuels qui le conduisent à l’hôpital

Elle l’aurait déjà forcé à prendre des médicaments et à ingérer de l’alcool pour arriver à ses fins et l’homme a rapporté que ces relations sexuelles à outrance l’auraient déjà conduit à l’hôpital : en Décembre 2012 il a dû s’enfuir chez sa sœur après un violent mal de ventre. A l’hôpital, les médecins lui ont conseillé de se reposer car il était anormalement fatigué. Il aurait même dû participer à un plan à trois particulièrement fatiguant. Sa compagne, elle, continuait de lui demander des relations sexuelles en le menaçant d’aller voir ailleurs. Dans sa déposition, l’homme l’a décrite comme inflexible, agressive, têtue et autocratique.

Le tribunal donne raison à l’homme victime de son insatiable appétit de sexe

C’est pour lui intolérable et il ne peut plus supporter les atrocités causées (par sa femme). Il ressent un danger pour sa vie et son membre. L’épouse lui a rendu la vie horrible par son comportement cruel a estimé le tribunal de Bombai. Le juge a fini par accorder le divorce en faveur du mari. La femme, elle, ne s’est pas présentée, malgré les citations à comparaître répétées.

Source : dna india, 7sur7.be