fbpx
Buzz
Partager sur

Coupe du Monde 2014 : Deschamps enterre les spectres de 2010

Coupe du Monde 2014 : Deschamps enterre les spectres de 2010

Quoi qu'il arrive, cette Coupe du Monde 2014 sera un succès pour les Bleus. La France s'est qualifiée pour les quarts de finale hier soir face au Nigéria, au terme d'un match laborieux. Son objectif est donc atteint

La France a tremblé, la France a souffert, la France a plié mais n’a pas rompu. Et la France s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du Monde 2014, dans la chaleur du stade Mané-Garrincha de Brasilia. Les scènes de joie qui ont suivi cette pénible victoire en disent long sur la difficulté rencontrée par les joueurs face à de vaillants Nigériens, mais aussi sur le soulagement ressenti par une équipe en quête de pardon. Il y a quatre ans, les Bleus étaient dans le bus. Aujourd’hui, ils sont en quarts.

Long fut le chemin

De ce triste épisode, ils ne sont plus que quatre. Lloris, Sagna, Valbuena et surtout Évra, leader repenti d’une équipe de mutins, qui a enfin fini sa chasse à la taupe pour revenir au top. Les Français ont de la mémoire, et il n’est pas sûr que tous aient pardonné cet épisode qui restera à jamais gravé dans la longue histoire de la Coupe du Monde. L’Euro 2012 avait esquissé un début de réconciliation, plus par une attitude humble que par des résultats à la hauteur des espérances. Hier, ces Bleus-là ont peut-être jeté l’ultime poignée de terre sur la tombe des fantômes du passé.
Car ce match, il n’est pas dit que l’équipe de France l’aurait gagné il y a deux ans, voire même il y a quelques mois. Mais depuis, il y a eu la confrontation avec l’Ukraine, dans un Stade de France à nouveau soudé derrière ses joueurs. Une victoire 3-0 qui en rappelait d’autres, conquises dans cette même enceinte. Sur la lancée de cette qualification acquise dans la douleur, et derrière un Karim Benzema retrouvé, la France a survolé son premier tour. Malgré tout, on attendait de voir comment l’équipe se comporterait dans les matches à élimination directe.
Le scénario du match fut digne des meilleurs films de suspens. Il vit la France en difficulté face à un Nigéria solide et rapide dans ses prises de balles, avant de s’épanouir en seconde mi-temps sous l’impulsion de Valbuena et Griezmann. La nouvelle génération est arrivée, et ce dernier en fait partie, aux côtés des Varane, Pogba ou Matuidi. Le monde est à eux, et ils n’ont pas peur de montrer leurs ambitions. Vendredi, leur premier gros obstacle se dressera face à eux, sous le maillot de l’Allemagne. Un exploit face à la Mannschaft les ferait définitivement entrer dans le cœur des Français. De bon augure, à deux ans de l’Euro 2016, qui aura lieu dans nos frontières. L’avenir est à eux.