Découvertes
Partager sur

YouTube: SO Style, les deux frangins qui veulent rhabiller ces messieurs

Partage
Partager sur Facebook

Depuis quatre ans, les deux frères de SO Style promulguent des conseils de mode sur YouTube. Ce qui ne fait pas toujours l’unanimité

Quand une jeune fille modeuse recherche quelques conseils tendances fringues et/ou make-up, les suggestions sur YouTube ne manquent pas. Dès lors, elle se jettera sur les tutos maquillage de Sananas, les HAUL d’EnjoyPhoenix ou encore les astuces coiffures de Sandrea. Mais que fait un homme dans le même besoin ? C’est vrai ça, l’offre est tout de suite plus famélique pour ces messieurs ! C’est justement pour palier à ce manque que Serge et Okan, deux frangins, se sont lancés sur YouTube sous le pseudo de « SO Style ». Portrait.

SO Style : plus de 35 millions de vues sur YouTube

Les frero (pas Delavega, mais presque) débarquent sur la plateforme en 2014. Leur ligne éditoriale ? Proposer des conseils mode aux hommes. Comment s’habiller avec élégance quand il fait trop chaud ? Quels sont les fashion faux-pas à éviter cet hiver ? Serge et Okan alias le duo SO Style se présentent comme une Bible du vestiaire masculin… mais pas que.

Ils réalisent aussi de nombreux tutos pour entretenir sa barbe ou sa chevelure par exemple. Bien qu’un peu moins aujourd’hui, les vidéastes ayant renoncé à la longueur depuis déjà quelques temps – et ce n’est pas pour nous déplaire. Hyper productifs, ils publient trois vidéos par semaine (la moyenne étant plutôt d’une tous les sept jours). Si bien qu’aujourd’hui, la chaîne propose plus de 400 contenus. Un travail colossal qui porte ses fruits, d’un point de vue chiffres tout du moins. Ils comptent aujourd’hui quelques 260 000 abonnés et cumulent plus de 35 millions de clics sur l’ensemble de leurs vidéos. Un succès qui, tout naturellement, fait jaser.

SO Style, accusé de vidéos « putaclic »

C’est comme dirait l’autre la rançon de la gloire. En effet, les deux frères sont très souvent la cible de nombreuses critiques. À commencer par celles concernant les « publicités mensongères ». Qui dit popularité sur YouTube dit forcément (ou presque) partenariat grassement rémunéré. Soyons honnêtes, qui se gênerait ? Pas les deux frangins qui, dans un sens, ont mérité d’être sollicités. Seulement voilà, ces collaborations (avec des applications mobiles, notamment) sont perçues comme un manque total d’intégrité. Un reproche étrange si vous voulez notre avis, puisque dans la mode, comme chacun le sait, la publicité est une actrice omniprésente.

Autre remarque négative régulièrement émise, celle des titres « putaclic ». Les internautes trouveraient certains titres particulièrement malhonnêtes, et encore une fois, nous ne sommes pas vraiment d’accord avec eux. Sont ici précisément visés, les vidéos « colis mystère », ou l’un des formats phares de la chaîne. Le concept est simple : l’un des deux youtubeurs offre à l’autre un colis composé d’objets hype, dont la valeur oscille entre plusieurs centaines et plusieurs milliers d’euros.

Évidemment, celui qui déballe ses cadeaux n’a pas la moindre idée de ce qu’ils contiennent. Ces vidéos sont titrées ainsi « j’ouvre un énorme colis mystère de 2500 euros ». Un titre qui n’est aucunement mensonger. Quand on regarde la vidéo, on se rend bien compte que oui, le contenu vaut la somme annoncée. Il n’est donc pas « piège à clics ». En revanche, ce qui peut paraître regrettable est d’afficher son argent de la sorte. Un manque relatif de pudeur (qui rappellera un certain David Lafarge Pokémon) qui, oui, on le concède, peut agacer.

SO Style, ou une richesse trop exhibée ?

Il faut dire que les deux amateurs de mode aiment les jolies choses. Et n’hésitent pas à mettre le prix. C’est sans doute le principal et plus solide regret que l’on peut émettre quant à leur contenu. Désolée, amis de SO Style : mais oui, vous êtes des « fashion victims ». Les jeunes hommes adorent les marques et grandes maisons de luxe, au point de parfois friser le ridicule. Le plus jeune l’a d’ailleurs quasi avoué dans une vidéo où il comparait différents t-shirt et leur rapport qualité/prix.

Parfois, une pièce les fait chavirer pour un simple logo, un modeste flocage. Alors que le maillot ne vaut guère mieux qu’un autre tout droit sorti d’H&M, si ce n’est qu’il coûte 300 euros de plus, au moins. D’aucuns l’ont remarqué : en France, afficher son argent est plus que tabou. En criant leur amour aux griffes inaccessibles pour le grand public, SO Style donne de la matière à ses détracteurs.

D’autant plus qu’ils n’aiment pas n’importe quelles griffes : Bape, Supreme, Off White… Les frangins sont très streetwear. Trop peut-être. Là-dessus, impossible de les critiquer, chacun son style après tout ! Mais pour des présumés prescripteurs mode, il est regrettable de voir que les jeunes hommes semblent incapables de porter autre chose que des Yeezy. À quand des youtubeurs mode homme au style un chouia plus éclectique ?

Mélissa Chevreuil