Découvertes
Partager sur

Vêtements neufs: lavez les pour éviter d’avoir du plomb et du mercure sur la peau !

Partager
Partager sur Facebook

Quand vous achetez vos nouveaux vêtements, surtout en période de soldes, n'est-ce pas, attention au plomb et au mercure ! On vous dit comment les éliminer!

Quand vous achetez vos nouveaux vêtements, surtout en période de soldes, n’est-ce pas, attention au plomb et au mercure ! On vous dit comment les éliminer!

Attention pendant les soldes ! Les vêtements que vous achetez peuvent contenir du plomb et du mercure. Alors, comment les éliminer ? MCE vous dit comment vous en débarrassez !

Les vêtements peuvent contenir du mercure et du plomb

Alors que les soldes débutent, il faudra redoubler de vigilance ! En effet, selon l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), des vêtements peuvent contenir du plomb et du mercrure. L’étude relayée par Le Parisien ce mercredi 4 juillet prouve que des substances chimiques se trouvent dans nos vêtements et nos chaussures. Ouch !

En effet, Christophe Rousselle, toxicologue à l’Anses, déclare: « Sur une centaine de substances analysées, une dizaine est allergène, irritante voire cancérigène. Il s’agit de données préoccupantes ». On ne s’y attendait pas ! Elle continue : « Nous n’avons pas ciblé de marques en particulier. Ce sont des vêtements que l’on trouve partout dans les grandes chaînes sur le marché. » Voilà qui complique la chose !

Comment s’en débarrasser?

Alors, le problème persiste même après lavage pour certains, même si cela semble être la meilleure façon de s’en débarrasser. L’experte déclare : « Certaines substances disparaissent au lavage comme les nonylphénols, famille d’irritants. Mais d’autres comme la paraphènylènediamine se révèle davantage ».

Pour éviter ces problèmes abominables, la toxicologue demande aux industriels de changer. L’experte veut que ces derniers fassent donc « le maximum pour éviter les substances allergènes ». En effet, L’Anses veut à tout prix changer les choses. L’agence veut déposer un dossier à l’agence européenne des produits chimiques pour mettre en place limitation de ces substances. En tout cas, c’est l’objectif. Pour finir, l’agence souhaite que les étiquetages soient modifiés. Pourtant, cela n’est pas encore obligatoire pour les textiles.