fbpx
Découvertes
Partager sur

Université: 3 histoires d’horreurs qu’ont vécu des étudiants

Même si Halloween est déjà passé, pour certains l’horreur est toujours là. On vous fait part des histoires de 3 étudiants.

Pour prolonger les terreurs d’Halloween, on partage avec vous les histoires de 3 étudiants à la fac !

La terreur des étudiants

Halloween est passé depuis maintenant quelques jours, mais pour certains l’ambiance est toujours là.

Ces étudiants ont vécu les plus horribles des situations…à la fac. A croire qu’on avait besoin d’être encore plus dégouté des cours !

1 La folie des eaux

« L’une de mes colocs était connue pour être toujours à la bourre sur ses exposés. Lorsqu’est venue la date du rendu de son mémoire, ça n’a pas été de la tarte.

J’étais déjà au lit, essayant de passer une bonne nuit de sommeil pour mon partiel d’histoire de l’art qui avait lieu à 8 heures du matin, quand ma colocataire déboule en tempête dans ma chambre, m’expliquant frénétiquement qu’il fallait déménager tous les objets importants parce qu’il fallait qu’elle inonde l’appartement.

Elle était complètement sérieuse. Elle allait inonder l’appartement, pour que les dégâts des eaux détruisent son travail sur lequel elle avait pris beaucoup trop de retard (elle venait de réaliser qu’elle n’avait plus aucune chance de le terminer à temps), appeler ensuite le directeur, et obtenir une permission pour rendre son travail plus tard à cause des circonstances imprévues.

Mais, m’expliqua-t-elle ensuite, on ne devait déménager que les choses les plus précieuses uniquement. Sinon, si tous nos biens matériels s’en tiraient indemnes, cela risquerait de paraître suspect !

Fort heureusement, mon autre coloc et moi avons réussi à lui faire abandonner son idée à la con, mais si nous n’avions pas été là, je suis absolument certaine qu’elle serait passée à l’acte et qu’elle l’aurait fait ! »

Avec une histoire pareille, avouez le, même la plus foldingue de vos amies ne semble pas l’être à ce point. Franchement, vous auriez accepté à sa place ?

2 Le chieur fou

« Dans ma résidence étudiante, on avait un « chieur fou » anonyme. Il s’était fait une spécialité de chier dans les cages d’escalier régulièrement, et il laissait même d’obscurs messages cryptiques qu’il collait aux portes.

L’un d’eux disait, « Tu ne sais pas où, tu ne sais pas quand, mais je frapperai encore. Signé, le chieur fou.»

Plutôt dégoutant, non ? Si avec ça vous n’êtes pas dégoutés d’aller en résidence étudiante… En espérant que vous ne vivrez pas la même chose !

3 L’amie complètement folle

« J’avais une colocataire qui, pour une raison que j’ignore, me détestait. Un matin, aux alentours de 3 heures du matin, je l’ai retrouvée debout au-dessus de moi, immobile, avec un couteau à beurre.

Elle avait réussi à pénétrer dans ma chambre, pourtant fermée à clé, et me regardait fixement. Ça m’a fait complètement flipper. Je lui ai dit qu’elle était folle.

Quelques heures plus tard, alors que je partais en cours, elle est restée debout sur le perron de la porte, en hurlant  »Je suis pas folle ! Je ne suis pas folle ! ». C’est sûr, si tu le dis… »

Et encore, elle a bien régit. A sa place, ne dites pas que vous n’auriez pas eu encore plus peur !