fbpx
Découvertes
Partager sur

Troubles du sommeil chez les jeunes: les smartphones mis en cause !

Troubles du sommeil chez les jeunes: les smartphones mis en cause !
Partager sur Facebook

Les jeunes victimes de troubles du sommeil sont très nombreux. Selon une étude de l'ORS, les smartphones en seraient la cause principale.

Les smartphones sont le grand fléau du siècle. Selon une étude de L’Observatoire Régional de la Santé, ils seraient même à l’origine des troubles du sommeil dont les jeunes sont victimes. MCE TV vous en dit plus !

UNE ÉTUDE ALARMANTE

Récemment, l’ORS a dévoilé une étude assez… Effrayante. Ainsi, les jeunes sont de plus en plus nombreux à subir des troubles du sommeil. Par cela on entend donc le manque de sommeil, voire l’insomnie. Ainsi, 1 jeune sur 4 manque de sommeil, tandis qu’un sur 5 souffre d’insomnie. C’est énorme !

Selon cette étude, la cause de ce fléau est connue. Nos smartphones sont donc les grands coupables. Il faut avouer qu’il est difficile de s’en séparer. Ainsi, ce petit appareil nous suit partout, tout le temps. Aux toilettes, dans la cuisine et même au lit, il ne nous lâche pas d’une semelle. D’ailleurs, un téléphone, c’est très sale ! De fait, les WC contiennent 7 fois moins de bactéries. Rien que ça !

Les smartphones sont la cause des troubles du sommeil chez les jeunes

Les chiffres sont tombés. Si les jeunes sont atteints de troubles du sommeil, c’est en grande partie à cause des smartphones. De fait, ils sont responsables de 50% des cas. Rien que ça ! « Le Sommeil des jeunes Franciliens à l’ère du numérique » dresse donc un constat alarmant. Selon cette étude, 29% des 15-24 ans souffrent d’un manque de sommeil. Le chiffre est de 23% pour les 25-34 ans.

L’usage excessif des écrans mène donc à « une réduction de la durée totale du sommeil« . Mais aussi à « un allongement de la durée d’endormissement, à des troubles du rythme cardiaque et à des sommeils non réparateurs ». Ça fait peur ! L’étude déclare aussi que près de 60% des jeunes passent 4 heures par jour sur un écran. Au grand désespoir des fans de Instagram, Snapchat et compagnie, il est temps de se lancer dans une cure sans smartphones.