fbpx
Découvertes
Partager sur

Tinder: s’ouvre aux nouvelles orientations sexuelles !

Tinder: s'ouvre aux nouvelles orientations sexuelles !
Partager
Partager sur Facebook

Tinder fait un pas en avant dans le combat LGBT + ! L'App de rencontre propose désormais de nouvelles orientations sexuelles !

Il y a autant de définitions possibles de l’amour que de personnes sur terre. Et Tinder l’a bien compris. En effet, l’app de rencontre a décidé d’évoluer. Et propose désormais beaucoup plus d’alternatives !

En 2012, Tinder a débarqué sur nos écrans. Donnant alors la chance aux célibataires de faire des rencontres pour la nuit ou pour la vie de manière ludique, simple et efficace. Et cela avec des gens proches d’eux ! Il suffit alors de swiper vers la gauche pour refuser la personne. Ou swiper vers la droite pour créer un match! Ainsi, s’il y a match mutuel, les deux personnes peuvent dialoguer.

Un concept qui a explosé. Et depuis 2012, les célibataires hétéros sont ravis. Bien sur, l’app concernait aussi les homosexuels. Ou les lesbiennes. Néanmoins, comme on le voit depuis peu, il y a des tas d’orientations qui existent. Et ces dernières ne sont plus mises de côté !

Tinder s’ouvre à de nouvelles orientations !

En effet, désormais Tinder s’ouvre a de nouvelles orientations. En effet, pour trouver un match elle propose désormais d nouvelles alternatives. Ces dernières sont : asexuel.le, demisexuel.le, pansexuel.le, queer et “en questionnement.”. L’utilisateur pourra alors cocher 3 options diverses.

Une initiative qui survient lors du mois des fiertés. Et permet ainsi la normalisation des pratiques sexuelles. Une bonne nouvelle pour ceux qui se sentaient de côté. Et qui ne trouvaient pas des matchs appropriés à leurs désirs !

Une manière pour Tinder de concurrencer les autres sites. En effet, de cette manière l’app se positionne face à Grindr. Leader de la rencontre homosexuelle. Pour l’instant seulement quelques pays ont accès à cette nouveauté.

Ces derniers sont l’Amérique du Nord, le Royaume Uni, et l’Irlande. Quant à la France, elle devra attendre le mois prochain pour la voir arriver.