Découvertes
Partager sur

Tinder: l’appli dévoile ce qu’il faut faire pour matcher!

Tinder: l'appli dévoile ce qu'il faut faire pour matcher!
Partager
Partager sur Facebook

Tinder révèle comment bien matcher sur son application. Elle utilise les algorithmes alors si vous voulez trouver votre partenaire suivez le guide!

Tinder, la fameuse appli de rencontres révèle comment ces algorithmes fonctionnent pour pouvoir bien matcher ! Alors écoutez bien, lovers 2.0 c’est pour vous.

Pendant longtemps l’appli de rencontres a utilisé un « score de désirabilité » pour connaitre quels lovers pourraient se correspondre. Mais l’entreprise a révèle vendredi 15 mars dans un communiqué que ce sont des algorithmes qui décident. Ces derniers sont plutôt complexes.

Des lovers 2.0 actifs sur l’appli c’est mieux

Le « score de désirabilité » ou « Elo Score » existaient pour chaque utilisateur. L’application les déterminait suivant divers critères. Le nombre de matchs en faisait parti. Si un utilisateur avait beaucoup de matchs, l’application lui proposait des profils qui en avaient aussi beaucoup reçus.

Aujourd’hui, d’après l’appli et bien ce sont les algorithmes qui choisissent les futurs couples potentiels. Ainsi les vrais lovers 2.0 qui utilisent donc beaucoup l’appli sont susceptibles d’avoir plus de matchs. Et de fait plus de chances de rencontrer l’amour. L’algorithme essaye de faire matcher des personnes qui sont souvent connectées mais qui sont surtout actifs en même temps. L’appli se justifie: « On veut que vous parliez et que vous vous rencontriez dans la vraie vie ».

L’activité sur l’appli semble donc être le critère le plus important pour les matchs. Il y en a d’autres bien sur; comme la proximité géographique, évalué grâce à la géolocalisation. L’appli Tinder explique:« C’est toujours amusant de rencontrer quelqu’un de son quartier car vous faites partie d’une même communauté ». Tinder prend en compte aussi le genre ainsi que l’âge.

Tinder: ne favorise pas l’endogamie sociale

L’appli de rencontres explique aussi ce qui ne rendre pas dans l’algorithme pour les matchs. La couleur de peau n’est pas un critère et le salaire non plus. L’algorithme est sensé être ouvert et non stéréotypé, enfin on parle quand même d’un ordi là… Tinder est même fière et se vante d’avoir de plus en plus de Tinder wedding interraciaux dans un sens américain (ces derniers int des statistiques très établie sur les ethnies).

A l’inverse de beaucoup d’autres applis de rencontres Tinder ne favorise pas l’endogamie sociale. L’endogamie sociale c’est le fait de sortir avec des personnes qui nous ressemble, que ce soit dans des communautés spécifiques, en terme de richesses, de travail de points communs etc.

Tinder avoue toutefois que même si le score de désirabilité n’existe plus; l’algorithme s’adapte suivant les personnes qui ont liké votre profil. Elle explique: « Notre système actuel ajuste les matchs potentiels que vous voyez à chaque fois que votre profil est liké ou non ». C’est comme l’algorithme de Gale-Shapley; si deux personnes aiment le même profil elles sont susceptibles de se plaire également entre elles.

Vous pouvez aussi déjouer l’algorithme de Tinder; mais bien sur c’est payant. Vous pouvez ainsi obtenir de « super like » pour que Tinder mette en avant votre profil. Mais rien ne vaut la rencontre d’une personne en vrai.