Découvertes
Partager sur

Stop Cannabis: l’application qui vous aide à stopper votre consommation

Partage
Partager sur Facebook

Les consommateurs de cannabis ont désormais une nouvelle aide à leur disposition. Une application a récemment été lancée, pour leur permettre de suivre et de mettre fin à leur consommation de cette drogue.

L’application Stop Cannabis a un rôle assez clair : aider les consommateurs de cannabis à stopper leur consommation régulière. On vous en dit plus sur cette application qui va certainement connaître un grand succès.

 

Une application révolutionnaire

Les consommateurs de cannabis peuvent désormais compter sur une nouvelle aide pour se sortir de leur consommation. Il s’agit d’une application récemment lancée : Stop Cannabis. L’objectif pour ses fondateurs est simple. Il s’agit de proposer une aide aux consommateurs pour les aider dans leur réflexion au sujet de leur consommation, et les aider ainsi à en limiter les risques.

Les consommateurs de cannabis commencent désormais de plus en plus jeunes à fumer cette substance. Et cela peut bien souvent avoir des effets désastreux sur la santé. En effet, une consommation excessive est destructrice. Et en France, les consommateurs sont de plus en plus nombreux. En effet, cette drogue est la plus consommée sur notre territoire.

 

Une cible jeune

L’application se donne donc comme rôle principal d’aider les consommateurs de cannabis et leur entourage à sortir de cette spirale. Cela consiste notamment en leur faisant prendre conscience de leur usage, pour aller progressivement vers un arrêt définitif. Cette nouvelle application n’est pas crée dans un but lucratif. En fait, ce sont l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris et l’hôpital universitaire de Genève qui en sont à l’origine. L’idée est venu en cherchant une manière d’accrocher les jeunes pour les aider dans leur volonté de sevrage.

Le public visé en premier lieu est donc un public de jeunes consommateurs. L’utilisation est simple et ludique. Sur votre écran de téléphone apparaissent des messages et des notifications afin d’arrêter progressivement votre consommation. L’intérêt est donc de faire participer le jeune en tant que premier acteur de sa propre évolution. Une manière de ne pas passer par la médicalisation.

Mais bien évidemment, si le consommateur rechute, il peut rapidement être accueilli en centre de soin.