fbpx
Découvertes
Partager sur

Sextos: les trois raisons pour lesquelles on en envoie !

Sextos: les trois raisons pour lesquelles on en envoie !
Partager
Partager sur Facebook

Une étude vient d’indiquer trois raisons pour lesquelles nous nous envoyons des sextos depuis plusieurs années. Textos à caractère sexuel

Tout le monde l’a déjà connu une fois dans sa vie, que ce soit chez les jeunes ou les plus vieux. Avec l’arrivée des smartphones et des applis permettant de s’envoyer des photos, les sextos sont devenus monnaie courante. Si vous ne savez pas de quoi nous parlons, sachez qu’il s’agit de textos à connotation sexuel. Mais pour quelles raisons nous les envoyons nous ?

Est-ce pour s’exciter ? Est-ce pour se donner confiance ? Ou pour toutes autres raisons ? A ce propos, deux chercheurs de la Texas Tech university se sont posés la question. Si nous nous envoyons des sextos, ce serait pour trois raisons.

Les sextos sont utilisés comme préliminaire sexuel. Comme un réconfort relationnel. Ou encore, comme une faveur comme le rapportent nos confrères de Santé Magazine. Pour en arriver à ce résultat, les chercheurs ont interrogés 160 personnes âgées de 18 à 69 ans. Faisant aussi savoir que le résultat ne différait pas selon l’âge, l’orientation sexuelle ou le sexe des personnes.

Les raisons des sextos, étudiées par des chercheurs

Malgré tout, selon l’âge, les sextos ont des buts différents. Les chercheurs expliquent, par exemple, que chez les adultes, il s’agit « d’une évolution de la manière dont nous communiquons »:

 « Cette méthode est de plus en plus acceptée pour parler de ses désirs sexuels. Nous avons donc voulu mettre en évidence la manière dont les adultes l’utilisent. Dans leurs relations. Cela nous indique que le sextage (fait d’envoyer des sextos, ndlr) chez les adultes est une évolution de la manière dont nous parlons nos désirs sexuels à nos partenaires. »

Selon eux, l’arrivée de la photo a aussi beaucoup aidé à l’envoi de sextos depuis quelques temps: « Les gens écrivaient jadis des poèmes d’amour et des lettres enflammées. Puis lorsque la photo est devenue quelque chose de courant, les couples prenaient des clichés intimes. L’un pour l’autre. »