fbpx
Découvertes
Partager sur

Sexting: attention vos messages ne sont pas privés

Sexting: attention vos messages ne sont pas privés...

Le sexting peut nuire... En moyenne un message est vu par trois personnes après l'envoie au destinataire.

Le sexting est une pratique de plus en plus courante. L’envoie de message ou de photos érotiques par l’intermédiaire de téléphones portables devient une pratique de plus en plus courante au point que des chercheurs américains se sont penchés sur la question. Et la première chose qu’il en ressort, c’est que ces messages intimes ne sont pas réellement intimes… En effet, l’étude montre que près d’un américain sur quatre montre le message à des amis. Cette étude a été réalisée sur un échantillon de 5 805 célibataires âgés de 21 à 75 ans. Et les résultats qui sont tombés sont assez impressionnants. Au total, 21% avouent avoir déjà eu recours au sexting dont 16% affirment envoyer des images avec leur téléphone ou un autre appareil électronique. 28% affirment en recevoir dont 23% avec des photos.

Un message est vu par trois personnes en moyenne

Mais ce qui est le plus inquiétant n’est pas cette forme de séduction particulière qu’est le sexting. Le problème vient de ceux qui reçoivent ce type de messages. Au total, 23% des sondés affirment avoir montré les photos reçues lors de séance de sexting à des amis alors que 73% affirment qu’ils ne sont pas à l’aise avec la divulgation des sextos. La moyenne de divulgation des photos serait de trois amis par message. Une pratique inquiétante lorsqu’on sait qu’entre 60% et 74% des sondés affirment qu’il sont convaincus qu’une telle pratique peut nuire à la réputation ou à la carrière professionnelle. Certains pensent même que cela touche aussi l’estime de soi. L’étude démontre que cette vision du sexting est plus importante chez les sujets âgés.

Les jeunes plus exposés aux dangers du sexting

La pratique du sexting est une tendance de plus en plus en vogue chez les jeunes. En effet, si les hommes sont plus nombreux à en envoyer, ce type de message touche une partie de la jeunesse qui vit mal ce type de procédé. Dans certains cas, la divulgation des images peut mettre en difficulté le jeunes dans leur relation sociale et notamment sur leur réputation. des cas de cyber-harcèlements sont de plus en plus présents dans les couloirs des collèges et lycées suite à de tels pratique