Découvertes
Partager sur

Colocation: un quart des colocs admettent avoir déjà couché ensemble !

Sexe: un quart des colocs admettent avoir déjà couché ensemble ! grande
Partager
Partager sur Facebook

Quand on est étudiant, la colocation est souvent pratique. Cela permet notamment de payer moins cher son loyer, et de partager les tâches ménagères. Mais pour certain, cela peut aussi devenir l’aventure d’une nuit.

La colocation est aussi bien l’idéal pour les étudiants pour payer moins cher leur loyer, mais aussi parfois pour trouver le partenaire idéal pour une aventure d’un soir.

 

Les joies de la colocation

Les étudiants sont de plus en plus nombreux à se mettre à la colocation. En partant faire ses études dans une nouvelle ville, cela permet par exemple de payer moins cher le loyer, et de partager les courses. Mais pour certains, c’est aussi une bonne occasion pour rencontrer le partenaire idéal pour une courte aventure d’un soir (ou plusieurs). Pourtant, c’est aussi prendre le risque de créer une tension sous le toit.

Selon le site Appartager.com, plus d’un quart des personnes admettent avoir déjà couché avec leur coloc. Et quand l’attirance est trop forte c’est parfois difficile de résister. Surtout en sachant que la personne est tout le temps sous notre toit,

Un risque à prendre, ou non

Dans certains cas, cela peut bien se passer. Et alors quoi de mieux que d’avoir son partenaire directement chez soi, sans avoir à emménager ensemble. Mais dans d’autres cas, cela peut se passer un peu moins bien. C’est notamment le cas lorsque votre coloc ne veut pas assumé plus que ça ce qu’il s’est passé. Et ne souhaite donc pas y mettre suite. Du coup, cela créer des tensions dans la coloc, et ne sera ni dans votre intérêt ni dans le sien.

Alors si vous craquez pour votre colocataire, mieux vaut y réfléchir à deux fois avant de vous lancer. Vous risqueriez bien de le regretter. Et après tout, il y a suffisamment de possibles âme sœur dans votre ville, sans avoir besoin forcément de choisir celle qui vit sous votre toit. Garder son coloc en ami pendant une longue durée, c’est quand même qu’un coup d’un soir qui ne sera pas assumé, non ?