fbpx
Découvertes
Partager sur

Sexe: La prostitution permettrait de réduire le nombre de viols

Sexe La prostitution permettrait de réduire le nombre de viols grande
Partager
Partager sur Facebook

D’après chercheurs, la prostitution permettrait de faire diminuer sur le long terme le nombre d’agressions sexuelles commises.

Selon plusieurs études, la prostitution serait un moyen de faire baisser le nombre de viols.

Un long débat sur la prostitution

Il y a désormais plusieurs études réalisées sur le sujet, et toutes mènent au même résultat. La prostitution permettrait de réduire le nombre de viols.

Avec le scandale Harvey Weinstein, le sujet est sur toutes les bouches. En France ce mois-ci, on compte 30% de plaintes d’agressions sexuelles supplémentaires par rapport à l’année dernière. Et si la légalisation de la prostitution permettait de réduire le nombre de viols ?

Pour certains chercheurs, cela sonne comme une évidence. Et ces résultats d’études semblent crédibles, même s’ils pourraient différer d’une société à une autre.

Rappelons le, la prostitution désigne le fait d’avoir des rapports sexuels contre rémunération. Et ce commerce du corps reste une question complexe. Car tout dépend de la femme. Certaines le font d’elles-mêmes, d’autres sous la contrainte d’un réseau mafieux.

La légalisation de la prostitution fait beaucoup parler. D’un côté ceux qui considèrent qu’une prostituée sous le contrôle d’un individu ne se livre donc qu’à des viols, car elle ne décide pas elle-même. D’un autre côté, ceux qui estiment qu’elle permet de pallier la misère sexuelle. Celle qui fait que sans rapports monnayer, certains hommes ne pourraient avoir de rapports sexuels.

Les études qui font le lien avec baisse du nombre de viols

Mais tout cela est désormais mis en analyse par des chercheurs. Selon l’American Economic Journal, la légalisation de la prostitution évite un grand nombre de viol.

En effet, pour en arriver à ce résultat, les chercheurs ont analysé les ouvertures et fermetures de zones de prostitution dans 25 villes néerlandaises. Et le résultat est clair. L’ouverture d’une zone de prostitution réduit les abus sexuels. Ils estiment en effet une baisse de 30% des viols environ 2 ans après l’ouverture d’une zone de prostitution légale.

Une autre étude, menée à New-York, parvient à la même conclusion. Les chercheurs Ciacci et Sviatschi ont mis en place un panel quotidien avec les interventions policières pour agressions sexuels, et les zones de prostitution autorisées. L’étude a été menée entre 2004 et 2012.

Et il semblerait que la criminalité sexuelle soit réduite dans les zones où apparaissent des réseaux de prostitution.

Et dans cette même étude, les chercheurs considèrent que les délinquants sexuels potentiels deviennent les clients de ces établissements de prostitution. En effet, 54% des hommes interrogés disent qu’ils auraient pu être des violeurs si les établissements de prostitution n’existaient pas.

 

De quoi relancer le débat en France, sur la légalisation de la prostitution.