fbpx
Découvertes
Partager sur

Sexe: Vous pouvez désormais acheter un sextoy à l’effigie de votre partenaire !

Sexe: Vous pouvez désormais acheter un sextoy à l’effigie de votre partenaire ! grande
Partager
Partager sur Facebook

Si vous êtes à court d’idée pour la Saint-Valentin, on a peut-être une idée pour vous. Il est désormais possible de s’offrir un sextoy à l’effigie de votre partenaire.

En manque d’idée pour la Saint-Valentin ? Pas de panique. Il est désormais possible de faire un sextoy à l’effigie de votre partenaire

 

Une nouvelle tendance

En matière de sexe, les tendances semblent ne jamais s’essouffler. Ainsi, il est désormais possible de s’offrir un sextoy à l’effigie de votre conjoint. De quoi passer une Saint-Valentin assez spécial. Car il faut bien l’admettre, cette tendance frôle plus le ridicule que le sexy. C’est une entreprise suédoise qui est à l’origine de cette idée. De quoi oublier le banal bouquet de rose ou le bijoux. Le nouveau cadeau préféré pour la Saint-Valentin risque bien d’être ce sextoy ! Et en plus, c’est un objet très personnel.

Sur le site Wobbling Willy, vous pouvez donc personnaliser toute sorte d’objets sexuels. Mais bien évidemment, rien ne vous oblige d’y mettre la tête de votre partenaire. Votre acteur préféré, un amant, ou autre sont aussi envisageables. Mais forcément, cela est plus bizarre et problématique si c’est votre partenaire qui tombe dessus. Même s’il faut avouer que retrouver la tête de votre partenaire sur un jouet coquin peut aussi faire un peu peur. Et vexant, au cas où la ressemblance ne serait pas au rendez-vous.

Sur le site, vous pouvez par exemple retrouver un sextoy avec la tête de votre conjoint, mais également sa petite silhouette tenant ses parties intimes. Le tout dans un style bien disproportionné, bien sur !

Le principe est assez simple

Pour recevoir ce jouet personnel et personnalisé, il vous suffit d’envoyer la photo de votre choix sur le site. Le site évoque même ce produit comme une belle occasion d’entretenir une relation à distance. Même si on reste assez dubitatif. Mais rassurez-vous on peut tout à fait enlever la tête. De quoi garder l’objet après une rupture !