fbpx
Découvertes
Partager sur

Sexe: Découvrez à quelle fréquence les femmes ont des pensées coquines

Sexe: Découvrez à quelle fréquence les femmes ont des pensées coquines grande

S’il y a bien une question que les hommes se sont souvent posés, c’est celle-là. Ils leur semblent intéressant de savoir à quelle fréquence les femmes ont des idées coquines en tête. Et bien on vous révèle tout !

Si vous vous demandez combien de fois par jour les femmes ont des pensées coquines, n’attendez plus. On vous le laisse découvrir.

 

La question qu’ils se posent

La femme est encore dans notre société une figure presque mythique, qu’on côtois tous les jours mais pour laquelle les hommes pensent encore avoir tout à en apprendre. Ainsi, certains tabous persistent au sujet de ses pratiques. C’est par exemple le cas des pensées coquines. De nombreux hommes se demandent à quelle fréquence les femmes ont ce genre de pensée au cours de la journée.

Le site de rencontre extra-conjugales britanniques IllicitEncounters.com s’est penché sur la question. Une étude rien que pour vous. Pour cette étude, 283 étudiants âgés de 18 à 25 ans ont participé. Tous étaient en étude de psychologie à l’Université de l’Ohio. Tous ont du demander à quelle fréquence par jour ils pensaient à la nourriture, à dormir, et au sexe.

Une différence homme / femme

Les résultats entre les hommes et les femmes sont bien différents. Par exemple, les hommes pensent à dormir toutes les 33 minutes. Ils pensent aussi à la nourriture toutes les 38 minutes. Pour les femmes, les laps de temps sont plus importants. Mais venons en au sujet qui vous passionnent : les idées coquines. Et bien figurez-vous d’abord qu’en ce qui concerne les hommes, ils ont des pensées érotiques environ toutes les 28minutes.

Pour les femmes le laps de temps est un peu plus long, mais tout de même. Elles ont de idées coquines toutes les 50 minutes. Tout de même plus de 18 fois par jour ! Les femmes ne pensent donc pas qu’à ça, mais presque ! Mais il ne faut pas oublier que pour les hommes, c’est bien plus souvent.