Découvertes
Partager sur

Santé: Son traitement contre l’acné l’a presque rendue aveugle!

Santé Son traitement contre l'acné l'a presque rendue aveugle grande
Partage
Partager sur Facebook

Cela est connu, les traitements contre l’acné sont lourds et demandent des analyses sérieuses ainsi qu’un suivit permanant. Voici donc l’histoire choquante d’une jeune fille ayant quasi perdu la vue à cause d’un traitement.

Emma O’Mahoney, une américaine de 19 ans a failli devenir complètement aveugle après avoir suivi un traitement contre l’ acné . Aujourd’hui elle assume cette peau qui est la sienne et assume dignement ses imperfections.

Une histoire ahurissante, qui fait froid dans le dos.

A ses 15 ans elle commence ce traitement contre l’acné tout en étant prévenue des effets secondaires potentiels. Qui comprenaient : des maux de tête, des nausées ou des vomissements et une sensibilité au soleil. Mais c’était tout !

Elle a donc pris le traitement pendant 2 ans puis un jour elle a commencé à avoir mal au dos.

« J’avais une douleur intense qui m’empêchait de faire quoi que ce soit dans les cours de danse. Je voyais un chiropraticien mais rien ne semblait fonctionner. », a-t-elle expliqué à Allure.

Elle souffrait ensuite d’un bourdonnement aux oreilles. Mais c’est lorsque sa vision a commencée à se brouiller qu’elle a réalisée que c’était anormal.

Après de nombreux rendez-vous elle a découvert qu’elle souffrait d’hypertension intracrânienne.

En effet , le médicament a provoqué une accumulation de liquide céphalo-rachidien dans son cerveau et une enflure de son nerf optique. C’est donc ce qui lui a fait perdre la vue .« Quand j’ai été admise à l’hôpital, ils m’ont dit que j’étais à un jour de devenir complètement aveugle. », a-t-elle confié.

Acné : Elle a tout de même gardé des séquelles

Un an après la jeune O’Mahoney a développé un manque de vision périphérique. Par ailleurs, elle est aveugle de la moitié de son œil inférieur gauche et souffre également de cécité nocturne.

Les traitements contre l’acné ne sont pas à prendre à la légère et demandent un suivit permanent auprès du médecin ou du dermatologue. Ces traitements ne sont pas sans risque et s’accompagne de nombreux effets secondaires. Dont la dépression, la sècheresse cutané etc..

Prenez en compte le fait que son cas est rare, cela touche les personnes ayant déjà des problèmes d’hypertension intracrânienne à l’origine.

Aujourd’hui la jeune femme est pleine d’ambition et a rendu sa bataille public en rejoignant le mouvement #SkinPositivity.