MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Découvertes
Partager sur

Santé: un mauvais régime végétarien double les risques de dépression !

1000 dépression végétarien
Partage
Partager sur Facebook

Une récente étude vient de pointer du doigt le risque de dépression chez certains régimes végétarien. Mise en cause une certaine vitamine B12.

« La différence entre un bon végétarien et un mauvais végétarien, c’est que le mauvais végétarien, il voit des graines, il les manges. Alors que le bon végétarien… » Cela aurait pu être un sketch des inconnus revisités en 2017 ça. Car une récente étude anglaise publiée dans le Journal of Affective Disorders vient de mettre le doigt sur une corrélation entre régime végétarien et dépression.

 

Dépression : une carence en vitamine B12

 

Attention. On entend déjà les pro végan hurler au scandale en mettant des tas de liens. L’étude ne vise nullement les végétarien. Car à la base, les chercheurs de l’université de Bristol se sont penché sur l’impact de la vitamine B12 sur l’humeur. Ils se sont donc intéressé à 10 000 hommes, dont 350 végétariens. Parmi ces dernier, les chercheurs ont remarqué que la moitié souffraient de carence en B12.

Et cette vitamine est directement liée à l’impact sur la dépression. Malheureusement, elle ne se trouve pas naturellement dans la nature. Disponible seulement dans certains produits laitiers et les oeufs. Très souvent, elle est recommandée comme complément alimentaire aux personnes végans et dépressives. Mais elle n’est pas la seule responsable mise en cause.

 

La dépression : il ne faut pas casser les noix !

 

Les chercheurs ont également remarqué un autre élément dans leur enquête. L’excès d’Oméga-6 dans le corps est également responsable des troubles d’humeurs. Et les végétariens consultés pour l’étude ont indiqué consommé de grandes quantités de noix de Grenoble et noix du Brésil que les autres personnes consultés. L’oméga-6 étant présent en grande quantité dans les noix, et surtout dans celles-ci.

Ce dernier serait donc un facteur aggravant de la dépression. Combiné à une carence en vitamine B12 responsable du « bonheur », le combo serait donc à l’origine de nombreuses dépressions chez les « mauvais » végétariens. Aussi, si vous souhaitez évitez cela, les chercheurs conseillent de consommer plus d’Oméga-3, dit « bon pour le moral ». On les retrouve notamment dans les graines de lin, les graines de chia, dans la mâche, les amandes, l’huile de colza ou encore certains poissons gras.

Autres vidéos recommandées pour vous