Découvertes
Partager sur

Santé: dormir avec son téléphone sous l’oreiller augmente le risque de développer un cancer

Partage
Partager sur Facebook

Les scientifiques sont de plus en plus nombreux à l’admettre. Les ondes transmises par votre téléphone peuvent être dangereuse pour la santé.

Dormir avec votre téléphone proche de vous pourrait augmenter le risque de développer un cancer.

Les risques du téléphone portable

Bien qu’il soit présent dans notre quotidien, le téléphone portable n’a pas que des avantages. Il pourrait causer de graves dégâts sur notre santé. Une étude californienne explique que dormir proche de son téléphone pourrait être à l’origine de danger pour notre santé. Et ce sont les radiofréquences émises par le téléphone qui sont en cause. En effet, une trop forte exposition aux ondes de nos Smartphone serait dangereuse. Et de plus en plus de scientifiques s’accordent sur le sujet.

Les risques sont élevés : notamment risque de développer un cancer, une tumeur ou un trouble de l’attention. Ainsi, l’Eta Californien invite les américains à ne plus dormir à côté de leur téléphone. Ainsi, ils éviteraient les risques de radiations. Et pour avertir la population au maximum, le ministère de la santé en Californie a publié récemment un guide de conseil pour la population. Il explique : « ces études n’établissement pas de lien définitif mais permettent d’offrir des conseils aux personnes souhaitant réduire leur exposition aux radiofréquences. » Car à la vue des risques, mieux vaut prévenir.

Des risques à éviter

En effet, les différentes études n’ont pas encore de preuves concrètes sur les risques encourus. Mais plusieurs liens de cause à effet ont déjà été prouvés. Et même les constructeurs de téléphones portables partagent ce discours. Il n’est pas rare de trouver dans les consignes à respecter un paragraphe sur l’exposition à ces radiofréquences.

Alors mieux vaut éviter de dormir proche de son téléphone. Après tout, s’en détacher un peu ne ferait pas de mal.

En France, le gouvernement envisage même d’en interdire son utilisation en primaire et au collège. Cela permettrait de prévenir les risques notamment envers les plus jeunes. En effet, les radiations pourraient pénétrer facilement la matière cérébrale des enfants. Et aurait même un impact sur leur sommeil.