fbpx
Découvertes
Partager sur

Santé: le cannabis fait perdre du vocabulaire !

Santé: le cannabis fait perdre du vocabulaire !
Partager
Partager sur Facebook

Une étude a démontré que la consommation régulière de cannabis est dangereuse et fait perdre du vocabulaire !

La consommation de cannabis est nocives pour la santé. Elle entraine de nombreux effets secondaires tels que l’anxiété ou la paranoïa. Des chercheurs ont également démontré que sa consommation engendrerait des pertes de mémoire, et plus particulièrement des pertes de vocabulaire.

Santé: le cannabis fait perdre du vocabulaire !

Des scientifiques suisses de l’université de Lausanne ont mené leur enquête. Ils ont sélectionné 5000 cobayes afin de procéder à leur étude. Les candidats sont âgés de 18 à 30 ans. Pendant plusieurs années, ils ont répondu à des questionnaires à propos de leur utilisation du cannabis. Au bout de 25 ans, les scientifiques les ont observé à la loupe pour voir les effets de la consommation de drogue sur leurs cerveaux.

Les résultats de l’étude sur la consommation de cannabis !

Les résultats des tests ont montré que cette drogue a des effets néfaste sur notre mémoire. Sur une liste de 15 mots, les candidats qui consomment du cannabis tous les jours en oubliaient un tous les 5 ans. Selon les scientifiques suisses, cette amnésie serait due au THC. Cette substance est la principale molécule active du cannabis. Elle affecterait la manière dont les informations sont traitées et stockées par le cerveau. C’est à se demander si tous ces oublis de vocabulaire ne risque pas de mettre en danger la langue française. Surtout quand on sait que 40,9% des français ont déjà essayé le cannabis, et qu’à 17 ans, un adolescents sur deux a déjà fumé un join.

Le cannabis est classifié comme une drogue douce, mais doux n’est pas synonyme de « healthy ». En plus d’affecter la mémoire, le cannabis rend dépendant et ralentit les réflexes. Pas plus tard que le 29 février, à Rouen, un accident de la route a fait quatre morts et deux blessés graves. Le conducteur conduisait avec 17,9 nanogrammes de THC dans le sang, sachant que la consommation de cannabis est établie à partir de 1 nanogramme.