fbpx
Découvertes
Partager sur

Santé: à quel âge peut-on atteindre le « pic de la déprime » ?

Au cours de la vie, notre santé peut se dégrader... Mais, étrangement, les hommes et femmes connaissent un pic de déprime en même temps !

Le blue Monday, c’était il y a dix jours ! Mais avec le covid, les jours de déprime ont pu s’enchaîner… Une étude ajoute une date ou plutôt un âge : le pic de déprime qui affecte le plus la santé tombe autour des 50 ans.

Car on entend souvent parler de la « crise de la cinquantaine ». Une période qui change pour de nombreux adultes. Un travail monotone, des enfants qui quittent la maison : les raisons de fatiguer se multiplient.

Entre l’ennui, la fatigue, l’impression de se rapprocher de la retraite sans l’atteindre, la ménopause chez la femme : la santé se retrouve affectée de toutes parts. Il s’agit donc d’une période très dure à gérer…

Une étude américaine vient appuyer ce fait. Il semblerait ainsi que le « pic de déprime » ne tombe pas au même moment dans les pays développés, et dans les pays en voie de développement. Mais ça se rapproche…

L’étude vient ainsi des États-Unis. Ce n’est pas un sociologue qui la dirige, mais bien un professeur d’économie, David Blanchflower du Dartmouth College. Le 13 janvier, il publie donc ses résultats sur son étude de santé…

Le moment le plus dur à passer serait ainsi à 47,2 ans dans les pays comme la France. Et à 48,2 dans des pays comme le Brésil. Un an de différence, mais le blues arrive donc bien à quelques pas des 50 ans…

S’il existe en ce moment des déprimes chez les étudiants à cause des confinements, du manque d’argent et d’interactions sociales, les 132 pays étudiés présentent les mêmes courbes : un joli U inversé.

Santé: à quel âge peut-on atteindre le "pic de la déprime" ?


Santé: à quel âge peut-on atteindre le « pic de la déprime » ?

Santé : 50 ans, le moment le plus déprimant ?

Il semblerait donc que la déprime gagne les personnes jusqu’à leurs 50 ans, avant de repartir de la même manière. Il faut aussi dire que la période des projets arrive avant et après 50 ans.

La santé s’améliore donc après 47,2 ans dans les pays développés. Après une période d’adaptation, les quinquas trouvent d’autres activités, d’autres projets… Ils réfléchissent aussi à des changements de vie.

Il s’agit donc de laisser passer ce pic pour retrouver la forme. Mais l’expert va même plus loin, et évoque « quelque chose dans les gènes«  pour donner les raisons de cette crise. 

« Lorsque vous avez cette tendance dans 132 pays, il était vraiment difficile de ne pas trouver de constante. » Car les primates aussi, connaissent ce souci de santé après le milieu de leur vie.

L’ennui, les remises en questions : telles seraient donc les premières causes d’un pic de ri. Mais ce pic de déprime n’est pas unique, il semble même assez universel…

Il s’agit donc de relativiser, de ne pas se laisser gâter la santé et de laisser passer les 50 ans. Ensuite, les envies et les projets reviennent, et c’est parti pour 50 ans de plus !