fbpx
Découvertes
Partager sur

Réseaux sociaux: des adolescents anxieux et dépressifs après 3h de connexion !

Réseaux sociaux: des adolescents anxieux et dépressifs après 3h de connexion !
Partager
Partager sur Facebook

Une étude américaine atteste que les ados passant plus de 3h sur les réseaux sociaux par jour pourraient avoir des problèmes mentaux.

Une étude du magazine médical JAMA Psychiatry a fait des révélations inquiétantes le 11 septembre dernier. Explications de ce phénomène touchant les ados.

Les écrans peuvent poser des problèmes au cerveau. Les smartphones, qui se répandent depuis les années 2010, sont alors en cause. De plus, ils touchent la jeunesse. Une menace qui grandit. Chaque année, ils sont plus nombreux à les utiliser. Un problème récurrent qui pose de vraies questions. Mais dans son édition du mois de septembre, le MIT Technology Review revient sur un autre problème. En cause, une étude alarmante.

Réalisée auprès de 6 600 jeunes (entre 13 et 15 ans), l’étude cible les réseaux sociaux. En effet, selon cette étude, les jeunes qui passeraient plus de temps sur les réseaux sociaux seraient sujets à de nombreux problèmes. Des problèmes mentaux qui joueraient sur la dépression et l’anxiété. Une barrière indicative de 3h serait même la limite.

Les réseaux sociaux créeraient des problèmes mentaux

D’autres facteurs seraient touchés. Les réseaux sociaux donc, rendraient antisociale et agressif. Un constat alarmant. En effet, les réseaux sociaux font maintenant partie du quotidien des jeunes. Ils sont beaucoup à passer plus de 3h sur ces applis. Les ados moins exposés développeraient donc un esprit créatif plus élevé. Cette étude doit être prise avec des pincettes.

Tout d’abord, les réseaux sociaux sont encore nouveaux. Rappelons que les smartphones sont donc récents. L’étude à long terme n’est donc pas encore possible. De plus, les ados peuvent s’être trompés ou avoir menti sur leurs informations. Kira Riehm, principale auteure de l’étude, précise alors. « Les études futures pourraient suivre, en temps réel, le temps passé sur les médias sociaux, ce qui fournirait plus de précision pour estimer une sorte de seuil. » Une précision importante. L’étude publiée reste notable. Elle soulève un réel problème.

Les réseaux sociaux sont-ils nocifs ? On ne peut donc rien affirmer. Une utilisation trop longue de ces applis pourrait être dangereuse. Dans le doute, il mieux vaut s’abstenir. Ou continuer. A vous de choisir !