Découvertes
Partager sur

Phobie: avoir peur des araignées et des serpents est complètement normal !

Phobie avoir peur des araignées et des serpent est complètement normal grande
Partage
Partager sur Facebook

A tous ceux qui ont peur des araignées : c’est tout simplement normal. Alors on vous explique pourquoi l’Homme a cette phobie.

Beaucoup de personnes ont la phobie des araignées ou des serpents. Et apparemment c’est tout à fait normal !

La phobie expliquée

Si vous palissez rien qu’à l’idée de voir une araignée en rentrant chez vous, rassurez-vous. Il semblerait que vous soyez tout simplement normal. Et pareil pour ceux d’entre vous qui ont la phobie des serpents, même si on en croise plus rarement !

En effet, selon une étude publiée dans la revue « Frontiers in Psychology », ces peurs seraient communes à tous les Hommes.

Quatre chercheurs de l’Institut Max Plack de Leipzig, à la faculté de psychologie de Vienne ont cherché à savoir d’où viennent ces peurs.

Apparemment, l’arachnophobie (peur des araignées) et l’ophiophobie (peur des serpents) seraient un « cadeau » de nos ancêtres.

Les bébés cobayes

Pour mener leur étude, les chercheurs ont analysés les réactions de deux bébés de 6 mois. A cet âge, les enfants n’ont aucune conscience du danger.

Les chercheurs leur ont montré deux séries d’images. A l’un, une série composée de fleurs et d’araignées de même taille. A l’autre, une série composée de serpents et de poissons.

Pendant qu’ils montraient ces photos, les bébés avaient un capteur optique infrarouge capable de mesurer leur écart pupillaire. Ce dernier permet d’analyser précisément la présence du stress. Et les résultats sont surprenants !

L’un des chercheurs explique : « Quand nous avons montré des images de serpents ou d’araignées aux bébés, leurs pupilles se sont significativement plus élargies qu’avec les images de fleurs ou de poissons. »

En effet, on compte un écart 5 fois plus important avec une araignée plutôt qu’avec une fleurs. Entre serpent et poissons, un écart aussi. Mais plus faible. Cela est surement dû au fait qu’il s’agit de deux espèces animales.

Une phobie ancestrale

Tout cela serait dû à l’évolution de l’Homme, qui serait prédisposé à avoir une attention accrue envers ces animaux. Ils seraient signe de danger ou de laideur. Et en un rien, cette peur peut se transformer en véritable phobie. Il suffit par exemple que des parents qui ont peur des araignées manifestent cette attitude souvent devant leurs enfants.

Une question persiste toujours. Si cette peur est une prédisposition de l’Homme, qu’en est-il de ceux qui n’ont pas peur de ces bêtes ? Ne sont-ils pas humains, ou alors sont-ils simplement des menteurs ?