Découvertes
Partager sur

La perte d’un animal peut être plus difficile à vivre que celle d’un être cher !

Partager
Partager sur Facebook

Selon une étude universitaire, la perte d'un animal de compagnie peut être plus difficile à surmonte que celle d'un être cher...

Les personnes qui possèdent une petite boule de poils vont certainement comprendre cet article. Perdre un animal de compagnie peut parfois faire plus de mal que la perte d’un être cher. Il s’agit en effet d’une étude menée en 2015, par des chercheurs de l’University Of Central Lancashire, au Royaume-Uni…

MCE vous en dire plus.

Perdre un animal de compagnie peut faire plus de mal que de perdre un être cher !

Ces chercheurs ont donc réussi à prouver que la perte d’un animal de compagnie pouvait plus nous atteindre que celle d’un être cher. En effet, l’humain ressent un réel sentiment de tristesse à la mort de son compagnon de vie. Il peut même traverser une longue période de deuil…

Cette étude démontre donc que les liens entre humains et animaux se montrent extrêmement solides. Parfois même plus solides que ceux établis avec d’autres humains. Après quelques années, l’animal de compagnie devient ainsi un véritable membre de notre famille. Il partage notre quotidien, assise aux étapes importantes de notre vie. En outre, on se sent aimé, soutenu… Et cela reste réciproque.

Comment cela s’explique-t-il ?

Les chercheurs explique ce phénomène par le fait que, lorsque l’on perd un être cher, notre entourage prend souvent le dessus. Nos proches nous aident ainsi à traverser cette période difficile de notre vie. Il comprennent notre sentiment, et peuvent donc le partager avec nous…

En revanche, à la perte d’un animal de compagnie, l’être humain se retrouve ainsi face à lui-même. Personne ne comprend ce qu’il ressent et ce qu’il endure. Le lien entre le maitre et sa boule de poile ne s’est établi qu’entre les deux partis. Il ne peut donc en parler à ses proches : ils ne le comprendraient pas. Certaines personnes de son entourage vont ainsi aller jusqu’à ce moquer de la situation. Ce qui représente en rien une aide…