fbpx
Découvertes
Partager sur

Pâtes: leur prix va augmenter dans les prochains mois !

Pâtes: leur prix va augmenter dans les prochains mois !
Partager
Partager sur Facebook

Le plat préféré des fins de mois, les traditionnelles pâtes vont voir leur prix augmenter. Comment expliquer cette hausse ?

Une hausse des prix non négligeable des pâtes a été annoncée. Mais quels sont les raisons de cette augmentation soudaine ? MCE vous dit tout !

Les pâtes, c’est le repas préféré des fins de mois. Connu pour son prix négligeable, il allie goût et prix et met tout le monde d’accord. Au fromage, au saumon, avec une bolognaise, à la carbonara et même nature, les pâtes se marient avec presque tout. C’est aussi pour cela que les étudiants adore se faire des assiettes entières de ce petit plat. Les sportifs aussi, car elles sont riches en sucres lents, utiles pour un effort de longue durée.

Leur augmentation va donc beaucoup faire parler. Car leur prix fait donc une grande partie de leur succès. Souvent peu chères, elles prennent plusieurs formes pour régaler petits et grand. Et font donc l’unanimité. Mais comment peut-on expliquer une hausse des prix si soudaine ? Ce serait le prix des matières premières.

Comment s’explique la hausse des prix des pâtes ?

Les pâtes sont principalement faites de blé. Un ingrédient qui est à la base des coquillettes et autres pâtes en tout genre. Mais voilà, cette année, la production de blé baisse de 25%. Une baisse que l’on doit à des conditions climatiques capricieuses. Les paysans, pour la plupart, n’ont pu atteindre les résultats à cause de ce changement qui n’est pas de leur fait.

Une augmentation du prix des matières premières nécessitent donc une augmentation du prix des pâtes. Mais pire encore. Sil es récoltes sont pires que l’on peut espérer pour le moment, il semble même possible qu’une pénurie totale soit envisageable. Une perte qui serait grosse pour les paysans. Mais aussi pour les consommateurs.

Une nouvelle qui nous montre l’importance de l’agriculture en France. Quand les récoltes ne sont pas bonnes, c’est le pays entier qui en subit les conséquences. Mais ce sont les paysans qui sont les premiers à souffrir de ces pertes. On espère donc que la pénurie sera évitée. Mais rien d’officiel pour le moment.