fbpx
Découvertes
Partager sur

Paris: les toits en zinc et la baguette bientôt dans le patrimoine de l’UNESCO !

Paris: les toits en zinc et la baguette bientôt dans le patrimoine de l'UNESCO !

La liste des candidats au patrimoine immatériel de l'UNESCO est tombée. Entre gastronomie et architecture de Paris, le choix sera difficile.

Paris regorge de lieux mythiques, tout comme la France d’ailleurs. Mais notre pays possède surtout de nombreux savoirs-faire que l’on ne trouve nulle part ailleurs. C’est pourquoi l’UNESCO les recense. MCE TV vous raconte tout de A à Z.

Le patrimoine immatériel rassemble les particularités et les traditions d’une culture reconnues par l’UNESCO. Et il existe beaucoup de catégories.

Tout d’abord il y a les traditions, les dialectes par région, les légendes, les mythes et les proverbes. En bref tout ce qui appartient à une culture locale.

Mais aussi les arts du spectacle comme les chants, la danse et le théâtre. On retrouve aussi les pratiques sociales donc tous les évènements festifs liés à l’identité d’une communauté. Cela peut être une fête locale comme le carnaval de Venise ou les « Fallas » de Valence.

Et cette année, la candidature française va enfin être soumise à la commission de l’UNESCO pour le classement de 2022. La France fait partie des pays ayant le plus de biens immatériels déjà reconnus.

Paris ne peut que participer tous les 2 ans. Cette année c’est la ministre de la Culture Roselyne Bachelot qui sera la juge. Elle sélectionnera le meilleur savoir-faire français.

Elle choisira donc entre ces 3 candidatures pour la soumettre ensuite à Emmanuel Macron. Et ce choix sera pris mi-mars. Qui sera le grand gagnant ? Paris ou la province ? MCE TV vous en dit plus.

Paris: les toits en zinc et la baguette bientôt dans le patrimoine de l'UNESCO !
Paris: les toits en zinc et la baguette bientôt dans le patrimoine de l’UNESCO !

Les toits de Paris bientôt choisis par l’UNESCO

Tout le monde se demande donc quel sera le nouvel emblème de la France ? Et pour cause, la liste des 3 savoirs-faire est tombée. Parmi eux, seul un fera partie du patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Tout d’abord il y a les toits de Paris. Les fameux toits en zinc qui décorent la capitale depuis le 19e siècle. Et parce qu’ils sont vieux, ils doivent souvent être restaurés. Et c’est ce savoir-faire qui est compétition.

Le 2ᵉ concurrent est sans surprise la baguette de pain. Véritable symbole de la France. En effet la baguette a nécessité des centaines années de recherches pour arriver à trouver la recette parfaite.

Une tradition à la française toujours pas labellisée comme patrimoine immatériel à la surprise générale. Et enfin le dernier concurrent en lice n’est pas gastronomique mais presque. Puisqu’il s’agit du festival viticole de Biou d’Arbois.

Cette fête d’origine médiévale a lieu tous les ans dans le Jura. Chaque début de septembre, les participants se retrouvent et célèbre un autre symbole de la France. Le vin. Et en effet cet évènement consiste à représenter la tradition du vin à la française.

Reste à savoir maintenant lequel des savoirs-faire de Paris ou de Biou d’Arbois sera donc désigné. Et deviendra le nouveau membre du patrimoine immatériel de l’UNESCO.