fbpx
Découvertes
Partager sur

No Bra: les françaises de moins de 25 ans délaissent le soutien-gorge !

No Bra- les françaises de moins de 25 ans délaissent le soutien-gorge 1000
Partager sur Facebook

Depuis le confinement, beaucoup de françaises de moins de 25 ans ne portent plus de soutien-gorge. On parle du No Bra Challenge !

De plus en plus de Françaises (entre 18 et 25 ans) ne portent plus de soutien-gorge depuis le confinement. On parle d’un mouvement No Bra. MCE vous dévoile tous les détails !

Serrer sa poitrine avec un soutif ? Non, c’est fini. Certaines femmes n’en veulent plus depuis le confinement.

La raison ? Cette pièce de lingerie les oppresse. Pire encore, elle les empêche d’être libres de leurs mouvements. Bref, porter un soutien-gorge devient une véritable contrainte.

Alors pendant le confinement, ces dernières se réjouissaient de ne plus avoir à en porter. Et depuis, elles continuent sur cette lancée !

Ainsi, on ne parle plus d’un mouvement trendy No Bra. Mais d‘une véritable habitude ! En tout cas, c’est ce que révèle un sondage de l’IFOP pour Xcams.

Au total, plus de 3 000 Françaises ont été interrogées. D’après leurs réponses, les femmes entre 18 et 25 ans sont de plus en plus nombreuses à participer au No Bra.

En effet, plus de 18% des jeunes femmes affirment ne jamais – ou presque – porter un soutien-gorge pour sortir. Si le pourcentage ne vous parle pas, sachez que cela correspond à 1 femme sur 6.

Alors, il faut croire que le confinement a eu un véritable impact sur ce chiffre. Et pour preuve, celui-ci s’élevait à seulement 4% avant le 17 mars.

No Bra- les françaises de moins de 25 ans délaissent le soutien-gorge 640

No Bra: Un mouvement suivi par des stars

Si le mouvement No Bra se répand de plus en plus, notamment chez les jeunes femmes, cela n’a rien d’étonnant.

En effet, de nombreuses stars boudent le soutien-gorge et ne s’en cachent pas ! Effectivement, Kendall Jenner n’en porte plus depuis 2017.

Tout comme Ariel Winter et Selena Gomez. Sans oublier Jennifer Aniston, la star de la série « Friends », qui n’est autre que la pionnière « free the nipples » (libérer les tétons, en français).

« Nous ne devons pas avoir honte de nos tétons, et s’ils étaient apparents, c’est simplement dû à la forme de mes seins ! » avait déclaré l’actrice, qui se joint bien évidemment au mouvement No Bra.