fbpx
Découvertes
Partager sur

Migrants: un shooting de magazine glamourise la situation des réfugiés

Migrants: un shooting de magazine glamourise la situation des réfugiés

Cette série de photos sur les migrants n'a pas réellement plu aux internautes qui se sont empressés de lyncher un photographe pour son shooting.

Mardi 6 octobre, des médias du monde entier ce sont révoltés contre un shopping photo de mode plutôt… tendancieux. En effet, le travail d’un photographe a utilisé un thème plutôt douteux pour vendre des vêtements, celui des migrants… En cause? une série d’images réalisées par un photographe Hongrois, Norbert Baska, qui poste donc des photos de la modèle Monika Jablonczky dans la position des migrants à la mode sexy et glamour. Des images donnant un aspect stylé d’une migrante syrienne bloquée à la frontière hongroise. Bien évidemment cette mise en scène n’est pas passée inaperçu.

Les internautes scandalisés par les photos de migrants glamourisés2

Les internautes scandalisés par les photos de migrants glamourisés

Intitulée der Migrant, cette mise en scène effroyable montre le mannequin, habillé avec des vêtements de chez la marque Zara, posant comme des migrants à côté des fils barbelés et se faisant stopper par les forces de l’ordre. S’accoudant à un poteau électrique, mangeant un sandwich ou prenant des selfies, le mannequin se dévoile dans différents clichés donnant un aspect glamour à vomir de ce fait d’actualité qui concerne des millions de gens à travers le monde. Ce qui n’a pas plu aux réseaux sociaux qui se sont acharnés sur le photographe et son travail. « Donc ce magazine a pensé que ce serait génial de faire un shooting de mode sur la crise des réfugiés. Vraiment ? », poste un internaute, tandis qu’un autre fait part de sa consternation: « Le photographe Norbert Baska qui glamourise la tragédie des réfugiés… Pas les mots ».

Le photographe tente de se défendre

Le photographe, lui, sur son site internet se défend: « Ce shooting n’avait pas l’intention de glamouriser cette situation sensible, mais plutôt d’attirer l’attention sur le problème et de faire que les gens y pensent. Dans le monde entier des artistes attirent régulièrement l’attention du public sur des problèmes d’actualité à travers des images et performances “choquantes”. Cette série d’art part du même principe », avant d’ajouter, À« ceux qui disent que je suis stupide, je peux seulement leur conseiller de voir le problème sous un autre angle, d’autant plus qu’ils ne vivent pas en Hongrie ». Une défense maladroite qui n’a pas convaincu les internautes.