Découvertes
Partager sur

Les sms érotiques: une pratique courante pour les 12-14 ans !

une pratique courante pour les 12-14 ans grande
Partager
Partager sur Facebook

Selon une étude commandée par Wiko, les messages à connotations sexuelle sont une pratique courante chez les adolescents de 12-14 ans.

Pour la majorité des adolescents, impossible de se passer de son téléphone portable. Wiko, deuxième acteur de la téléphonie mobile en France, a commandé une enquête réalisée par BVA. L’enquête doit rendre compte de la place du smartphone dans la vie sentimentale, amicale et familiale des adolescents entre 12 et 17 ans. L’étude a révélé que 92 % d’entre eux sont équipés d’un smartphone. 62 % d’entre eux considèrent qu’il est indispensable pour entretenir sa vie amoureuse…

Le téléphone au cœur des relations amoureuses chez les ado

D’après l’étude réalisée, le portable ne sert pas forcement a rencontrer l’amour pour les ado. En revanche, il semble indispensable pour entretenir et faire durer leurs relations amoureuses. 73 % des lycéens considèrent que le téléphone portable reste indispensable pour entretenir leurs relations amoureuses. Parmi les 62 % d’adolescents à l’affirmer.

Seulement, les adolescents ne se contentent pas d’échanger des messages classiques ou des lieux de rendez-vous par messages. Selon l’étude, parmi les 12-14 ans, 40% indiquent envoyer des messages à connotation sexuelle. Une pratique qui semble d’ailleurs répandue chez les adolescents. En se qui concerne les 15-17 ans, 18% auraient tendance a envoyer des « sexto » ou des « nudes ».

Le smartphone: un allié et à la fois un ennemi pour les ado

Le téléphone portable ne sert pas qu’à vivre des histoires d’amour. Il permet aussi aux ado de cultiver leurs amitiés. Selon l’étude, 89 % des jeunes interrogés considèrent comme primordiales les interactions via leurs téléphones avec leurs amis. On constate en revanche que peu d’adolescents utilisent le smartphone pour entretenir leurs relations avec leurs parents. 40 % des 12-17 ans disent ne pas toujours répondre aux messages. 31 % avouent filtrer leurs appels. Seul 8% affirment utiliser leurs portables pour communiquer avec leurs parents.

Le portable pour les adolescents peut jouer le rôle d’allié mais également celui d’ennemi. En effet,
17 % l’ont déjà utilisé pou envoyer des messages méchants ou des insultes. 38 % ont déjà pleuré après avoir reçu un message. 23 % des adolescents possédant un portable, ont déjà eu peur qu’un contenu partagé ne soit repris contre eux. Ce chiffre s’élève à 29 % chez les jeunes filles.