fbpx
Découvertes
Partager sur

Maladie du soda: boire trop de soda peut provoquer fibrose, cirrhose et cancer !

Maladie du soda boire trop de soda peut provoquer fibrose, cirrhose et cancer grande

La maladie du soda, due à une trop grande quantité de sucre, a fait son apparition récemment. Et les conséquences peuvent être très dangereuses.

Manger de manière pas équilibrée peut être véritablement dangereux, et favoriser le développement de la maladie du soda.

La maladie du soda qu’est-ce que c’est ?

La maladie du soda est apparue il y a peu. En fait, elle est due à une surcharge du foie en graisse. Le plus souvent, c’est à cause d’une consommation excessive de boissons sucrées, de graisse, ou de sucre.

Et cette maladie touche désormais de plus en plus de monde. Elle semble même être une maladie caractéristique de notre époque, dans la lignée du diabète et de l’obésité.

Par exemple, c’est la maladie qui touche les canards gavés pour l’obtention de foie gras. Mais malheureusement, les humains peuvent également en être atteint.

En fait, cette maladie se développe lorsque le foi absorbe une trop grande quantité de graisse, et ne peut alors plus l’éliminer. Ce processus dure en général quelques années. L’organe stock alors des acides gras, qui provoque une inflammation pouvant aboutir à une fibrose, voir même à un cancer.

Du sport et une alimentation équilibrée pour lutter

Le problème, c’est également que cette maladie est difficile à détecter. Il n’y a pas de symptômes pour la qualifier, et elle n’est au départ pas douloureuse. La plupart du temps, le patient ne se rend compte que cette maladie que par hasard, lors d’un examen de routine. Mais attention, lorsqu’une trop grosse fatigue se fait ressentir, c’est que la pathologie est déjà à un stade avancé.

Alors pour éviter de développer cette maladie, il faut changer nos habitudes alimentaires. Par exemple en limitant la quantité de sucre. Mais aussi en faisant une pratique sportive régulière.

Car les chiffres sont alarmants. A ce jour, 10% de la population occidentale est touchée. Mais selon des scientifiques, d’ici 2050, ce sont 60% de la population mondiale qui seront concernés.

La maladie du soda s’est davantage fait connaître dans les média grâce à Pierre Menès, devenu le porte-parole. En effet il a lui-même développé cette maladie. Il a subit une greffe en décembre dernier, et est maintenant guéri. Il se dit d’ailleurs chanceux « de ne pas être mort ».