Découvertes
Partager sur

Lifestyle: le lait de cafard « riche en protéines » et « trois fois plus énergétiques » que le lait de vache !

Lifestyle: le lait de cafard « riche en protéines » et « trois fois plus énergétiques » que le lait de vache !
Partager
Partager sur Facebook

D’après une étude scientifique, il semblerait que le lait de cafard est plus de qualité nutritive pour le corps humain notamment en ce qui concerne les protéines !

Lait d’amende, de coco mais aussi de soja, nombreuses sont les variantes de ce fabuleux nectar. Mais ce qui va suivre ne risque pas vraiment de vous donner très envie. En effet, d’après une étude scientifique réalisée à l’Institute for Stem Cell Biology and Regenerative Medicine en Inde publiée en 2016, il semblerait que le lait de cafard soit une très bonne source nutritive. Pour l’instant aucune recherche n’a été menée concernant l’effet de ce produit sur le corps humain. Il faudra donc attendre un peu avant d’y gouter (ou pas) !

Le lait de cafard : la nouvelle tendance ?

D’après les chercheurs, il semblerait que le lait de cafard soit « riche en protéines » mais aussi « trois fois plus énergétiques » que le lait de vache ! Dans une interview accordée au Times of India, Sanchari Banerjee a expliqué que « les cristaux sont une nourriture complète. Ils contiennent des protéines, du gras, des sucres » mais aussi « tous les acides aminés essentiels ». Elle a donc expliqué que le lait de cafard « pourrait être un fantastique complément protéinique ».

Alors oui même si dit comme ça, le lait de cafard n’a pas l’air hyper appétissant, il apporterait cependant beaucoup de bénéfices pour notre corps. De plus, Gwyneth Paltrow a expliqué sur son blog qu’on pouvait utiliser le lait de blatte à la place du lait de vache. Les chercheurs indiens confient même que le lait de cafard aurait le même gout que le lait de vache.

La biochimiste Subramanian Ramaswamy a déclaré à NPR : « En principe ça devrait être bon. Mais aujourd’hui nous n’avons aucun indice que ce soit sans danger pour la consommation humaine ».

Et pour devenir moins agressif mangez du poisson !

Selon une étude récente d’un chercheur français, manger beaucoup plus de poisson et de noix, riches en oméga 3, réduirait l’agressivité. Dans cette étude publiée en décembre dans la revue Psychiatry Research, le chercheur a étudié un groupe d’hommes et de femmes, âgés de 18 à 45 ans. Ils ont ensuite été divisés en deux groupes. les premiers ont complété leur alimentation d’oméga 3. Les autres, d’un placebo. Et le résultat est flagrant !

Après 6 semaines d’expérience, le scientifique a constaté « une diminution de l’agressivité des personnes ayant bénéficié des oméga 3 ». Une information validée et appuyée par de nombreux diététiciens et médecins ! Cette étude confirme que les oméga 3 ont un rôle fondamental de liaison « entre les cellules nerveuses du cerveau ».