MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Découvertes
Partager sur

Lifestyle: les couche-tard vivraient moins longtemps que les autres !

Lifestyle: les couche-tard vivraient moins longtemps que les autres !
Partage
Partager sur Facebook

D’après une étude scientifique, il semblerait que les couche-tard vivraient moins longtemps que les autres à cause de leur rythme de sommeil !

Les couche-tard, soyez prudents. En effet, de nouvelles recherches ont confié que les personnes qui avaient tendance à s’endormir très tard dans la nuit auraient plus de chance de mourir jeunes. Le manque de sommeil réduirait de 10% l’espérance de vie. Et aurait de mauvais impacts sur la santé. Pour vivre plus vieux n’hésitez pas à vous coucher plus tôt ! Votre corps ne saura que vous remercier.

Les couche-tard vivraient moins longtemps

Des scientifiques ont mené une étude sur les couche-tard et l’impact qu’aurait ce mode de vie sur la santé. Et d’après les résultats il semblerait que leur espérance de vie soit beaucoup moins élevée que chez les personnes ayant un cycle de sommeil normal. Parue dans le journal « Chronobiology International », cette recherche a été réalisée sur un demi-million de personnes âgées entre 30 et 37 ans.

Les scientifiques ont catégorisé les personnes en « couche-tôt », « personne plutôt du matin », « personne plutôt du soir mais aussi « couche-tard ». Elle a duré sur 6 ans et demi et a révélé 10 5000 décès dont 2 000 avec un problème cardiovasculaire. Selon les résultats il semblerait que les couche-tard risquent de mourir plus jeunes de 10% par rapport aux couche-tôt.

« C’est un problème de santé publique qu’on ne peut plus ignorer »

Le professeur de chronobiologie à l’Université de Surrey a expliqué le problème. Il a confié : « C’est un problème de santé publique qu’on ne peut plus ignorer ».

La chercheuse Kristen Knutson de l’Université Northwestern à Chicago a aussi expliqué : « Il se pourrait que les personnes couche-tard aient une horloge biologique interne qui ne corresponde pas à leur environnement externe. »

Elle a aussi ajouté : « stress psychologique, une alimentation déséquilibrée pour le corps, la sédentarité, des troubles du sommeil et l’addiction. Il y a toute une série de comportements malsains liés au fait d’être debout tard dans l’obscurité. »

Kristen Knutson a finalement conclu : « Je pense qu’il est primordial que les personnes qui se couchent tard se rendent compte des risques qu’elles prennent. ».