fbpx
Découvertes
Partager sur

L’hiver à venir sera le plus froid depuis 30 ans !

L'hiver à venir sera le plus froid depuis 30 ans !
Partager
Partager sur Facebook

Alors que l'écologie devient un enjeu primordial ces derniers temps, un contrecoup du réchauffement climatique va marquer cet hiver.

On parle souvent des conséquences du réchauffement climatique sur l’été. Mais l’hiver aussi tend à se modifier. Et le froid à se densifier. On vous explique.

On connaît les plus grandes conséquences de la pollution à l’échelle planétaire. Le réchauffement climatique est la plus connue. Mais la fonte des glaces, l’augmentation du niveau de l’eau en sont aussi deux importantes. Pour finir, on peut aussi parler de la multiplication des catastrophes naturelles. On oublie souvent cependant que ces changements vont aussi opérer une dégradation du climat hivernal.

L’hiver à venir s’annonce dans cette lignée en tout cas. C’est ce qu’affirme une étude britannique. Mais cette affirmation d’un hiver le plus froid depuis 30 ans est pour l’instant précipité. Plusieurs facteurs montrent que ces prévisions ne sont pas tout à fait crédibles. On vous explique.

Un hiver record ?

Dans un premier temps, il faut nuancer cette affirmation. Tout d’abord, l’étude rapportée concerne le Royaume-Uni. La France n’est en aucun cas soumise à ce même climat. De plus, les experts de Météo France semble s’opposer à ces prévisions. Ils rappellent la différence entre tendances et prévisions. Les prévisions claires de la météo peuvent au maximum être annoncés 10 à 15 jours en avance.

Les tendances existent pourtant bien. Mais elles contredisent les dires de cette étude anglaise sur l’hiver. Entre octobre et décembre, rien ne montrent pour le moment de vraie baisse. La moyenne annoncée serait normale par rapport aux années précédentes. Affirmer un hiver record est donc pour l’instant incorrect. Les tendances ne révèlent pas non plus de grands changements. De plus, elles ne sont pas réellement fiable trois mois à l’avance. Difficile donc, d’affirmer quoi que ce soit pour le moment. Les anglais peuvent, eux, s’inquiéter cependant.

Inutile donc d’acheter des blousons et autres doudounes les plus chaudes possibles. Rien n’est sûr pour le moment pour cet hiver. Il faudra au moins attendre novembre pour de véritables prévisions.