fbpx
Découvertes
Partager sur

Le Slip Français mis en cause après le blackface de deux salariés: la vidéo choc la Toile !

Le Slip Français mis en cause après le blackface de deux salariés: la vidéo choc la Toile !
Partager sur Facebook

La marque Le Slip Français a été mis en cause après le blackface de deux salariés. Les internautes sont choqués par leurs actes !

Durant l’année 2019, plusieurs personnes ont adopté la pratique raciste du blackface. Pour rappel, cette dernière consiste à incarner une caricature stéréotypée de personne noire. Et deux salariés de la marque Le Slip Français ont choqué la Toile en mettant en oeuvre cette pratique.

Les salariés du Slip Français ont aussi posté les vidéos sur les réseaux sociaux. Elles ont choquer la Toile. Dans un premier temps, on peut voir une jeune femme qui s’est noircie le visage.

Puis une autre qui se montre avec le visage noircie elle aussi. Ainsi qu’un boubou sur la tête. Mais ce n’est pas tout. Au milieu des deux jeunes femmes, un homme imite aussi le gorille. Et les abonnés ont mis peu de temps avant d’identifier les deux salariées du Slip Français. La société a alors pris la parle sur Twitter.

Les internautes appellent au boycott du Slip Français sur les réseaux sociaux

Le Slip Français a aussi confié dans un communiqué : « Nous sommes choqués. Et nous condamnons ces actes. Nous prônons et prônerons toujours des valeurs d’égalité et de respect. Qui sont à l’opposé de ces actes. Toute manifestation raciste où à caractère discriminatoire n’est pas acceptable dans notre entreprise. La direction du Slip Français a convoqué et sanctionné les salariés« .

L’entreprise a aussi ajouté : « Nous avons rassemblé les employés. Avec pour but de réaffirmer nos valeurs d’égalité, de respect. Et rappeler la responsabilité de chacun dans son rôle de citoyen dans la sphère publique. Comme dans la sphère privée ». En revanche, ils n’ont pas donné plus d’info au sujet des sanctions. Mais les internautes ont appelé au boycott de la marque. Ils veulent que les salariés soient licenciés de la société. Reste à savoir si cette dernière prendra sa décision. Ou si elle laissera les tensions s’apaiser. Pour l’instant, les salariés n’ont pas pris la parole. Affaire à suivre !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mais Non C’est Pas Raciste (@maisnoncestpasraciste) le