fbpx
Découvertes
Partager sur

L’ alcool va disparaître d’ici une dizaine d’années, découvrez pourquoi !

Partager sur Facebook

Un chercheur britannique pense avoir trouvé la solution pour ne plus boire d’ alcool. Il souhaite inventer un alcool synthétique.

D’ici quelques années, vous ne boirez plus d’ alcool. Et cette idée est celle de David Nutt, professeur britannique.

 

La fin des soirées alcoolisées ?

En ces périodes de fêtes, vous allez probablement boire des coupes de champagnes et des cocktails. Et si c’était la dernière fois ? Et oui, David Nutt, professeur britannique, souhaite révolutionner la consommation d’alcool. Il vante même déjà les mérites d’un alcool synthétique. Il explique sa démarche : « d’ici dix ou vingt ans, les gens ne boiront plus d’alcool à part lors de rares occasions. »

D’après lui, les adultes auront davantage tendance à se tourner des l’alcool synthétique. Même si pour le moment, personne n’en a encore jamais entendu parler. L’objectif serait de pouvoir profiter des avantages de l’alcool, sans avoir à en subir les inconvénients. En fait, le but est de succomber à l’ivresse à juste dose. Et David Nutt semble sur de son coup. « L’alcool synthétique va devenir la boisson préférée du monde occidentale. » Il compare déjà son projet au succès des cigarettes électroniques qui remplacent peu à peu les cigarettes classiques.

Vers de nouvelles substances pour faire la fête

Pour le moment, ce professeur britannique travail au sein du projet Alcarelle. L’objectif est de trouver des substances qui se rapprochent le plus possible de l’alcool. Cela serait ainsi une bonne alternative. Puisque quand on y pense, l’alcool a beaucoup d’effets nocifs sur la santé.

Il est vrai que dans notre société, l’alcool a encore une place importante, malgré ses nombreux inconvénients. Le professeur s’étonne même de voir que l’alcool séduit toujours autant, malgré les dégâts. Car ce qui devrait être un moment de plaisir peut rapidement déraper. Il tient à rappeler que l’alcool est bien plus meurtrier que certaines maladies.