fbpx
Découvertes
Partager sur

Les jeunes transforment le Viagra en booster de performances sexuelles !

Les jeunes transforment le Viagra en booster de performances sexuelles grande
Partager sur Facebook

Le Viagra se présente sous forme d’une petite pilule bleue pallie normalement les troubles d’érection dont sont souffrent certains hommes. Aujourd’hui, il semble être très en vogue chez certains jeunes, qui l’utilisent plus de manière récréative que pour des problèmes médicaux. Une pratique non sans risques…

Une pilule bleue et le tour est joué. Pour nombre de jeunes mâles en quête de virilité, le viagra fait office de recette miracle. Ce médicament qu’une équipe de chercheurs américains a découvert « par hasard » en voulant soigner les angines de poitrines, fêtait mercredi ses 20 ans. L’occasion de revenir sur les évolutions de son utilisation. Plusieurs études ont montré que les jeunes utilisent de plus en plus ce médicament afin d’accroître leurs performances sexuelles. Son usage médical ne cesse de diminuer.

Le viagra, une pratique démocratisée

Prendre du viagra a progressivement perdu sa dimension de sujet tabou, pour devenir une pratique de plus en plus répandue. Beaucoup s’imaginaient que l’utilisation de ce médicament concernait surtout les vieux. En 1999, une étude britannique a montré que quelques jeunes y avait recours. En 2012, d’autres résultats montraient que 8% des américains autour de 22 ans utilisaient ce produit, dont 6% sans prescription.

De nombreux efforts marketing ont permis de démocratiser la consommation de viagra. La stratégie de communication autour du médicament a peu à peu évolué, ne le présentant plus comme une solution à « l’impuissance sexuelle », mais aux « dysfonctionnements érectiles ». Une manière de minimiser la gravité de la pathologie. Le prix de la pilule, quant à lui, a été divisé par 15 en 20 ans. La mise en place d’un médicament générique a aussi favorisé sa commercialisation à prix réduit.

Porno et manque de confiance en soi

Les raisons de la consommation de viagra chez les jeunes sont multiples. Plusieurs scientifiques invoquent un « manque de confiance des jeunes hommes en leur capacité sexuelle ». L’essor de la pornographie véhicule également le modèle d’hommes ayant une érection particulièrement longue, les jeunes cherchent à s’y conformer.

Christopher Harte et Cindy Meston, deux psychologues de l’Université du Texas, ont montré dans une étude que les attentes des jeunes hommes dépassaient donc souvent les performances sexuelles naturelles. Elle les conduisent à  » expérimenter comme érection ‘idéale’ une érection qui est sensiblement plus ferme et plus prolongée grâce au médicament », expliquent les chercheurs. Cette habitude les conduit à déformer la perception des érections sans médicaments comme sous-optimales ».

Le viagra, un médicament à risques

L’utilisation du viagra n’est pas sans conséquence. Chez les jeunes, elle risque fort d’entraîner une baisse de confiance en leur capacité naturelle d’érection, sans le médicament. Par conséquent, la capacité d’érection naturelle elle même diminue car elle est directement liée aux conditions psychologiques. Les jeunes hommes risquent alors d’entrer dans un cercle vicieux, et d’augmenter encore la prise du médicament.

De plus, la consommation de cette pilule peut devenir une réelle addiction. Le Dr. Alain Ducardonnet, spécialiste santé, expliquait sur BFMTV : « le problème vient des jeux de performance », quand les gens « prennent deux, trois, jusqu’à quatre pilules » pour « augmenter la durée et la qualité de l’érection ». Le risque du médicament vient du non respect des doses. Une overdose présente des risques cardiovasculaires élevés. Alors, toujours prêts à faire la course aux pilules bleues ?

Camille LECUIT