fbpx
Découvertes
Partager sur

Instagram: une jeune fille dévoile la vérité sur la vie des stars des réseaux sociaux

Instagram: une jeune fille dévoile la vérité sur la vie des stars des réseaux sociaux

Les stars d'Instagram n'ont pas la vie facile. Cette jeune Australienne en a fait les frais et a décidé de tout révéler sur les dessous de l'industrie Instagram.

Essena O’Neill n’est pas une jeune australienne comme les autres. La jeune fille âgée de 18 ans affiche près de 700 000 abonnés sur le réseaux social Instagram. Depuis des années, la jeune fille est une star. Elle y poste des photos d’elle à la plage, en train de siroter un cocktail, dans des soirées où elle expose des robes moulantes et sexy. Belle et jeune, la jeune fille semble la plus heureuse du monde et montre à ses fans que la vie est belle, surtout la sienne. Mais cela n’est qu’une façade, et le 2 novembre dernier, la jeune fille craque et se lance dans un diatribe contre Instagram.

Une vie Instagram n’est pas une vraie vie

Sur YouTube, la jeune fille explique pourquoi elle a décidé de quitter les réseaux sociaux. « C’est pour mon moi de 12 ans. Il y a tellement de choses que je veux dire. J’ai une vision des réseaux sociaux que peu de gens connaissent. Il faut savoir à quel point tout est faux. Ce que je dis m’effraie. Je ne sais pas où je vais, je ne sais pas ce qui va m’arriver, ni comment je vais gagner de l’argent. J’avais une vie rêvée, j’ai des millions d’abonnés, et pour de nombreuses personnes, j’ai réussi. J’ai signé avec l‘une des plus grandes agences en Australie, l’une des plus grandes agences américaines veut aussi signer avec moi », explique la jeune fille.

Une grande communauté touchée par la publicité

Mais selon la jeune femme, Instagram est devenu tout simplement un moyen de promotion pour les marques qui idéalisent la vie de ses abonnés dans un cadre faussement idyllique. Elle, par exemple, parle d’une séance photo dans une robe où la marque l’avait payé 400 euros pour poster l’image en question. « Tout ce que je publie est édité, tout ce que je fais, c’est pour avoir le plus de vues possibles, je voulais que les gens m’écoutent. Tout ce que j’ai fait, c’était pour des likes, j’ai passé des heures à poser juste pour poster des photos sur Instagram ». Ajoutant que « c’est un business, et si vous ne pensez pas que c’en est un, vous vous trompez. Les entreprises vous envoient ce que vous devez dire, comment vous devez tenir le produit. Les marques connaissent le pouvoir des médias sociaux et l’exploitent ».

The only thing that made me feel good that day was this photo. How deeply depressing. Having a toned body is not all we as human beings are capable of.

Une photo publiée par Social Media Is Not Real Life (@essenaoneill) le