fbpx
Découvertes
Partager sur

Insolite: un banquier dépense 68 000 euros pour se transformer… en reptile !

Insolite: un banquier dépense 68 000 euros pour se transformer... en reptile !
Partager
Partager sur Facebook

Un banquier prend la décision de devenir un reptile. En effet, il se transforme grâce à une chirurgie esthétique. Découvrez les photos !

Certains ont des rêves hors du commun. Et en effet, un banquier britannique de 58 ans veut devenir un reptile. C’est il y a 20 ans qu’il commence sa transformation. Cet homme, c’est Richard Hernandez. Ainsi, il se lance donc dans des opérations chirurgicales et dépense plus de 68 000 euros. Un physique devenu surprenant qui lui donne l’appellation de « La méduse de la Légion de Tiamat ».

En vingt ans, le banquier se fait donc implanter 18 cornes, notamment sur le crâne, découper la langue et retirer une de ses deux oreilles. Mais ce n’est pas tout, en effet, il se fait castrer les testicules. Richard Hernandez se prépare à une transition phénoménal. Ainsi, d’être humain à reptilien.

Banquier : une nouvelle vie… d’animal

Pour devenir une créature reptilienne sans sexe, le banquier se prête à de nombreux sacrifices. Ainsi, il compte près de 20 opérations en vue de réaliser son rêve. Pour comprendre ne serait-ce qu’un peu l’histoire, il faut revenir en 1997. En effet, cette année-là, on le diagnostique atteint du SIDA. Dès lors, Richard Hernandez a un déclic et veut terminer ses jours en devenant un reptile. Ainsi, même s’il est maintenant guéri, il souhaite finaliser son rêve.

Il compte d’ici 2025, se faire retirer son pénis, afin d’être un reptilien sans sexe. Aujourd’hui, il demande donc à ses proches de l’appeler « Reptoïd ». Ainsi, il veut aussi que le pronom ne soit plus « his » mais « it » pour le nommer. Le banquier explique alors qu’il préfère « ce pronom-là, car il est en train de devenir un animal sans sexe, comme les crocodiles ou les serpents ». C’est donc une enfance difficile qu’il révèle à la presse anglaise. En effet, ses parents l’abandonnent à de nombreuses reprises « au beau milieu des bois, la nuit ».

En découle alors une passion pour les serpents à sonnettes, puis pour les reptiles. Richard Hernandez pense que c’est donc une réponse à la haine qu’il éprouve contre ses parents. Ainsi, il dit : « Je voulais leur injecter mon crécelle venimeux ».

Et vous, devenir un reptile ça vous intéresse ?

Insolite: un banquier dépense 68 000 euros pour se transformer... en reptile ! Insolite: un banquier dépense 68 000 euros pour se transformer... en reptile !