fbpx
Découvertes
Partager sur

Gueule de bois: elle est désormais reconnue comme une maladie !

Gueule de bois: elle est désormais reconnue comme une maladie !
Partager
Partager sur Facebook

En plein Oktoberfest à Munich, une décision improbable est tombée : la gueule de bois est devenue une maladie reconnue ! On vous explique !

La fameuse gueule de bois de lendemain de soirée peut être violente…  Voire très violente ! Mais aujourd’hui, pourtant tout pourrait changer ! MCE TV vous donne tous les détails !

Ce week-end, Munich accueillait la fête de la bière. Egalement nommée l’Oktoberfest, cette célébration allemande est célèbre à travers le monde. Durant cette dernière, l’alcool coule à flots. Et plus encore ! Lundi, pendant que certains s’en remettaient difficilement, les juges de Franckfort ont eux, bien travaillés ! Ils ont donc mis en place un tout nouveau décret. Ce dernier fait de la gueule de bois une véritable « maladie ». Néanmoins, pas de hasard en justice !

En effet, le décret est lié à une pub. Cette dernière portait sur une boisson dite « anti gueule de bois« . Son but ? Vous faire décuver, tout simplement. Une association a porté plainte contre cette dernière et les magistrats ont alors tranché.

La gueule de bois, une maladie que l’on soigne ?

Une plainte qui peut d’abord sembler étrange. Pourtant, selon cet arrêt précis :  » L’information concernant un produit alimentaire ne peut pas s’attribuer des propriétés de prévention ou de traitement d’une maladie humaine […] « .  La  justice reproche donc à la publicité de faire croire qu’elle peut soigner votre nausée alcoolisée. On le comprend … La pub devra donc retirer cet argument de vente.

Les magistrats expliquent aussi que : « le terme de maladie se comprend comme un dysfonctionnement […]  de l’état normal du corps ». Un traitement n’est pas obligatoireLa gueule de bois correspond donc à cette définition ! Par conséquent, il est interdit à la société poursuivie d’utiliser cet argument pour vendre son produit.

Ceci dit… Nous avons trouvé d’autres idées! La rédaction a aussi pensé au remboursement des siestes post-soirée. Ou bien une simple ordonnance pour ne pas aller travailler… Pourquoi pas ?

Ici en tout cas, on attend la même chose ! Affaire à suivre…